BFMTV

Le Drian, de la Défense aux Affaires étrangères

Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian - JOËL SAGET / AFP

Jean-Yves Le Drian prend ce mercredi les commandes du Quai d'Orsay dans le premier gouvernement du quinquennat Macron, après avoir été ministre de la Défense de François Hollande pendant cinq ans.

C'est l'une des surprises du premier gouvernement d'Édouard Philippe: Jean-Yves Le Drian quitte l'hôtel de Brienne pour le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. 

Pilier du quinquennat de François Hollande, le président de la région Bretagne - dont on ignore pour l'heure s'il en conservera la présidence - était pourtant fort d'un bilan positif à la Défense: entre ventes d'armes (déblocage des ventes du Rafale, contrat record des sous-marins australiens, hélicoptères Caracal), opérations extérieures et popularité dans les rangs des militaires, Jean-Yves Le Drian s'est imposé dans cette fonction régalienne.

Débauché par un candidat Macron parfois jugé en manque d'épaisseur sur les sujets de défense et de sécurité, le tout nouveau ministre de l'Europe et des Affaires étrangères prend les commandes de la diplomatie française à 69 ans, et succède au quai d'Orsay à Jean-Marc Ayrault.

Alors que la très européenne Sylvie Goulard succède à Jean-Yves Le Drian à la Défense, la nomination du Breton à ce poste est un message politique fort, qui correspond à la volonté politique d'Emmanuel Macron de relancer le vieux projet d'une Europe de la défense.

Louis Nadau