BFMTV

Hamon: "Je propose à Macron de publier les noms des donateurs de sa campagne"

Benoît Hamon lors d'une conférence de presse à Paris le 7 novembre dernier.

Benoît Hamon lors d'une conférence de presse à Paris le 7 novembre dernier. - PHILIPPE LOPEZ - AFP

Benoît Hamon a assuré que que la candidature à la présidentielle de 2017 d'Emmanuel Macron entraînerait l'effacement de la gauche au second tour de l'élection.

Candidat à la primaire de la gauche (20-27 janvier 2017), Benoît Hamon a demandé jeudi sur BFMTV et RMC à Emmanuel Macron, qui a annoncé se lancer dans la présidentielle de 2017 mercredi, "de rendre publique la liste des donateurs de sa campagne, s'il est transparent." Car, juge l'ancien ministre de l'Education nationale, son ancien collègue du gouvernement "fait une campagne riche" avant de reconnaître aussi que "banquiers et gens roches" ont le droit d'aider Emmanuel Macron.

Par ailleurs, Benoît Hamon juge "culotté" de la part d'Emmanuel Macron de se présenter comme un candidat "anti-système".

Côté proposition, Benoît Hamon a proposé "d’annuler et reprogrammer l'élection" si "le vote blanc était en tête lors d'un scrutin". "Ce vote doit être reconnu comme une démarche citoyenne de la part d'un certain nombre de nos compatriotes qui ne se reconnaissent dans aucun programme et aucun candidat", a poursuivi l'ancien député européen.

"Hollande sera candidat"

Et alors que Benoît Hamon est passé devant Arnaud Montebourg en terme de popularité à gauche à l'approche de la primaire, il reste persuadé "que François Hollande sera candidat à sa succession". Emmanuel Macron a assuré sur France 2 que sa candidature à l'élection présidentielle était "irrévocable", même si François Hollande est lui aussi candidat.

Mercredi, Benoît Hamon avait assuré que que la candidature à la présidentielle de 2017 d'Emmanuel Macron entraînerait l'effacement de la gauche au second tour de l'élection.

Après l'annonce de la candidature de l'ancien ministre de l'Economie, le Front national, Marine Le Pen en tête, avait dénoncé "le candidat des banques" en parlant d'Emmanuel Macron.

dossier :

Benoît Hamon

S.A.