BFMTV

Filippetti: " Fillon, c'est la rigueur pour tout le monde sauf pour moi"

La porte-parole de Benoît Hamon, reçue par Ruth Elkrief sur BFMTV ce lundi, ne mâche pas ses mots au sujet de François Fillon. La députée socialiste critique le programme économique du candidat de droite et porte un jugement dur sur ses propositions en termes d'éthique.

Les propositions en matière d'éthique politique et d'économie de François Fillon passent mal auprès d'Aurélie Filippetti. La porte-parole de Benoît Hamon critique vertement, ce lundi chez Ruth Elkrief sur BFMTV, les mesures proposées par le candidat de la droite lors d'une conférence de presse un peu plus tôt dans la matinée. L'élu Les Républicains souhaite, entre autres, la fin des 35 heures, la retraite à 65 ans ainsi que d'importantes suppressions de postes de fonctionnaires 

"C'est un matraquage fiscal"

"François Fillon, c'est la rigueur pour tout le monde sauf pour moi, c'est l'austérité pour tout sauf pour moi. Et éventuellement mes amis, peut-être ceux qui lui paient ses costumes", ironise-t-elle en faisant allusion aux révélations du JDD sur des costumes de luxe offerts au député LR de Paris.

Revenant sur son programme économique, l'ancienne ministre de la Culture note que le candidat de la droite souhaite relever la TVA de 20 à 22%. "C'est l'impôt le plus injuste. Il pèse de la même manière sur tous les Français quels que soient leurs revenus", estime-t-elle. "C'est un matraquage fiscal qu'il prépare tout en prétendant baisser les impôts", avance-t-elle. 

"Scandalisée devant tant d'hypocrisie"

Interrogée sur les propositions de François Fillon en matière de transparence politique, là encore, l'ancienne ministre de la Culture et de la Communication n'est pas tendre avec le candidat Les Républicains. Le vainqueur de la primaire de la droite propose un code de bonne conduite pour améliorer les mécanismes de contrôle de la déontologie politique et la publication obligatoire des liens de parentés entre les parlementaires et leurs collaborateurs.

Aurélie Filippetti se dit "assez scandalisée devant tant d'hypocrisie et de mauvaise foi". "On a l'impression qu'il se moque du monde", a-t-elle lâché rappelant qu'il était convoqué par des juges ce mercredi en vue d'une possible mise en examen pour "des affaires qui relèvent exactement de la liste de propositions qu'il vient de faire". "Pourquoi ne s'est-il pas appliqué à lui-même ce qu'il propose aujourd'hui?", s'interroge-t-elle. "Il prône pour les autres ce qu'il ne s'est pas appliqué à lui-même", déplore-t-elle.

Elise Maillard avec Ruth Elkrief