BFMTV

Rugy: "Hollande cède de nouveau à son péché mignon, les petites phrases"

Le président de l'Assemblée nationale, issu de la majorité LaRem, n'a pas apprécié que François Hollande qualifie Emmanuel Macron de "président des très riches".

Mercredi soir sur le plateau de "Quotidien", sur TMC, François Hollande a renouvelé les critiques à l'encontre de son successeur. Interrogé sur l'étiquette de "président des riches" parfois collée à Emmanuel Macron, l'ancien Président a d'abord contesté, avant d'ajouter calmement: "Il est le président des très riches". 

Une réflexion qui n'a pas vraiment plu à François de Rugy, invité ce jeudi matin de Bourdin Direct, sur RMC et BFMTV.

"J'ai l'impression que François Hollande cède de nouveau à son péché mignon, qui est celui des petites phrases, ironiques, humoristiques", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, ajoutant que "quand il était Président, c'était assez pénible parce que ce n'était pas tout à fait à la hauteur de la fonction présidentielle".

"Est-ce qu'il cherche un poste de porte-parole du PS?"

"Maintenant, il n'est plus président de la République, est-ce qu'il cherche un poste de porte-parole du Parti socialiste?", s'est interrogé le parlementaire. "Parce que visiblement, c'est un peu ce qu'il fait", a-t-il critiqué, "il se place en commentateur, comme souvent, mais en commentateur très critique avec son successeur". 

Défendant au passage les réformes menées par Emmanuel Macron, François de Rugy a taclé l'ancien président sur sa volonté de combattre le chômage.

"La réalité, c'est quand même que François Hollande avait dit: 'Je veux être le président de l'inversion de la courbe du chômage', et sous son mandat malheureusement le chômage a régulièrement augmenté, jusqu'à la dernière année", a-t-il rappelé.

"Je pense qu'(il) se met dans la catégorie des opposants", a analysé le président de l'Assemblée nationale. "C'est un peu dommage d'ailleurs car je pense que les Français auraient aimé qu'il tire vraiment les leçons (...) de son mandat", a-t-il avancé, faisant le parallèle avec la sortie des Leçons du pouvoir, livre dans lequel l'ancien Président revient sur ses années à l'Elysée.

"Un ancien président de la République va vendre son livre dans une émission plutôt humoristique, il fait de l'humour. Est-ce que ça fait avancer le schmilblick? Est-ce que ça fait avancer la politique économique de la France? La politique de réduction du chômage? La politique du pouvoir d'achat? Non, ce sont des commentaires", a vertement conclu François de Rugy.

Liv Audigane