BFMTV

Bayrou: Hollande "continue de nommer les proches, les copains"

"Si j'approuve la manière dont la France est gouvernée? Non!" François Bayrou a reproché mercredi à l'Elysée d'être "partisane" et appelé à "un renouvellement des attitudes et des idées".

François Hollande admet être allé "trop loin" en supprimant dans les premiers mois de son quinquennat la hausse de TVA projetée par Nicolas Sarkozy. "S'il n'avait commis qu'une seule erreur François, on ne serait pas dans la situation dans laquelle on est", a réagi mercredi matin le président du MoDem François Bayrou au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

Pour lui les erreurs de François Hollande "sont beaucoup plus larges". "Le fait que l'on n'ait pas changé la manière de gouverner le pays, au contraire de tous les engagements pris, sont des erreurs aussi graves", juge l'ancien candidat à la présidentielle. "On continue à nommer les proches, les copains, au contraire" des promesses de campagne, regrette François Bayrou".

"Je prends un micro exemple", a poursuivi François Bayrou, faisant référence à la nomination du socialiste François Brottes, président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée, à la tête de RTE, annoncée fin juillet.

La nomination de François Brottes ne passe pas

"Un député socialiste va prendre la tête d'une filiale d'EDF alors qu'il a été le porteur pendant tous les débats sur l'énergie des amendements qu'EDF proposait. Il s'est fait le porte-parole d'EDF et il est récompensé par une responsabilité très importante et très bien rémunérée", a déploré le leader centriste.

"Il est anormal qu'un parlementaire qui a été le porte-parole d'un lobby se retrouve ensuite nommé dans une responsabilité d'entreprise très importante par ce même lobby, c'est insupportable. Et que le gouvernement dise 'c'est très bien, amen' (...), c'est le contraire de ce qu'ils avaient promis", a-t-il ajouté.

"Si j'approuve la manière dont la France est gouvernée? Non! Si je suis dans l'opposition? Oui!", poursuit le dirigeant qui avait appelé à voter pour François Hollande au second tour en 2012.

"Renouvellement des attitudes et des idées"

"L'Elysée au lieu d'être au dessus des partis est en réalité partisane", juge-t-il. Et le centriste développe: "La vie politique française est noyautée par deux appareils politique qui ont le monopole et qui ne se renouvellent pas". 

Interrogé sur le renouvellement de la classe politique, il estime que "la question de renouvellement n'est pas une question de renouvellement de tête de pipes mais une question de renouvellement des attitudes et des idées".

Appelé à s'exprimer sur la crise des réfugiés, François Bayrou a appelé à "remettre un minimum d'ordre dans un certain nombre de pays où nous avons mis le chaos".

Le maire de Pau vient d'inaugurer dans sa commune des menus végétariens aux côtés de menus avec viande dans les cantines. "Tout le monde peut avoir accès à un menu végétarien", rappelle le centriste pour qui "la laïcité n'est pas dans les assiettes des enfants".

>>> Retrouvez l'intégralité de l'interview ici.

K. L.