BFMTV

Mélenchon au secours des dirigeants de Podemos, épinglés pour l'achat d'une villa de luxe

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon - ERIC FEFERBERG / AFP

Jean-Luc Mélenchon défend les leaders de Podemos, en pleine tourmente après l'achat d'une villa de luxe de 600.000 euros. L'insoumis voit dans cette polémique une manœuvre du "parti médiatique".

"Prolétaires de tous les pays..." Tandis que le couple formé par Pablo Iglesias et Irene Montero, secrétaire général et porte-parole parlementaire du parti de gauche radicale Podemos, se trouve en pleine tourmente après l'achat - à crédit - d'une villa de 600.000 euros dans la banlieue de Madrid, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon vole au secours de ses alliés espagnols.

"Méthodes pourries"

Sur Twitter, l'ancien sénateur socialiste s'insurge, et voit dans cette polémique une tentative de déstabilisation des dirigeants de la troisième force politique du pays.

"Le parti médiatique espagnol frappe Iglesias et sa compagne Montero, deux dirigeants de Podemos! En cause, le prix de leur maison achetée à crédit! Méthodes pourries déjà utilisées contre l'allemand Oskar Lafontaine", dénonce le député des Bouches-du-Rhône.

La chroniqueuse et avocate Raquel Garrido, proche de la France insoumise, a également exprimé son soutien au couple Podemos. Elle-même mise en cause en 2017 pour l'occupation d'un HLM avec son compagnon Alexis Corbière, regrette qu'on s'en "prenne à une famille sans patrimoine qui va engraisser une banque pendant 30 ans".

Charte éthique

"Insoumis espagnols, tenez bon autour de vos leaders", ajoute par ailleurs Jean-Luc Mélenchon. Problème: au sein même de Podemos, formation "populiste", l'acquisition de cette bâtisse de 270 m2 avec piscine fait grincer des dents, comme le souligne le Huffingtonpost. La charte éthique de Podemos impose en effet de "vivre comme les gens ordinaires". 

"L'idée est ne pas ressembler à la caste (...) Le code d'éthique de Podemos n'est pas une formalité", a ainsi déclaré le maire Podemos de Cadix, José Maria Gonzalez, parmi d'autres responsables du parti choqué par cet achat. 

En 2015, le patrimoine net moyen des Espagnols s'élevait à 234.200 euros, selon une étude de la Banque de France.

Louis Nadau