BFMTV

Marine Le Pen dénonce "le procès d'intention permanent" fait à Donald Trump

La présidente du RN, invitée de Ruth Elkrief ce mercredi, s'en est pris au "procès d'intention permanent" fait au président américain Donald Trump, vantant ses méthodes diplomatiques à l'international.

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national invitée du 19h Ruth Elkrief ce mercredi soir, a dénoncé "le procès d'intention permanent qu'on fait" à Donald Trump. 

Interrogée sur l'annonce de la candidature à un second mandat du président américain à la présidentielle de 2020, Marine Le Pen a estimé qu"un procès d'intention" lui était fait "depuis le début de son mandat"

"Avec la Corée du Nord, ça n'a pas trop mal tourné"

"Oui bien-sûr, on est inquiets de la montée des conflits dans le monde, de la montée des tonalités avec l'Iran", a affirmé la présidente du RN face à Ruth Elkrief, avant de vanter les mérites des techniques de négociations du président Trump à l'international.

"Nous espérons que la diplomatie gagnera la partie", a-t-elle assuré, se montrant optimiste sur l'évolution de la situation entre les États-Unis et l'Iran, où un regain de tensions se fait sentir ces dernières semaines. "Quand je vois les négociations qui ont eu lieu avec la Corée du Nord, je me suis d'abord dit 'ouh la la ça va mal tourner", et puis pour finir ça n'a pas trop mal tourné", a défendu Marine Le Pen.

Un sondage Elabe publié ce mercredi pour BFMTV révèle que 43% des Français jugent négativement le bilan du président américain, contre 32% qui l'approuvent. Les Français déplorent particulièrement el volet protectionniste de la politique de Donald Trump. En revanche, son bilan est appuyé par 56% des électeurs de Marine Le Pen.

Jeanne Bulant