BFMTV

Manuel Valls juge "possible" que Marine Le Pen gagne en 2017

Manuel Valls, en déplacement à Berlin ce jeudi, a alerté sur le "danger" que représente l'extrême droite. Il estime "possible" que Marine Le Pen gagne l'élection présidentielle de 2017.

Le premier ministre français Manuel Valls a jugé "possible" que Marine Le Pen, la candidate du Front national, gagne l'élection présidentielle française en mai 2017, lors d'un déplacement jeudi à Berlin.

"Toutes les enquêtes d'opinion disent que la candidate Marine Le Pen sera présente au deuxième tour, ça veut dire que l'équilibre de la vie politique française va totalement changer", a-t-il souligné. Manuel Valls a également alerté sur "le danger que représente l'extrême droite", pendant que l'attention se focalise sur les primaires à gauche et à droite.

"Bien sûr, je ne confonds pas tout, Trump était le candidat d'un grand parti, le parti républicain, qui dominait déjà le Congrès et de nombreux Etats aux Etats-Unis. Mais c'est bien sûr son discours et ses propositions qui inquiètent", a poursuivi le premier ministre.

Manuel Valls défend une "mondialisation au service des peuples"

Le Front national était déjà parvenu au second tour de l'élection présidentielle en 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen, père de l'actuelle candidate du FN, avait éliminé à la surprise générale le Premier ministre socialiste Lionel Jospin, avant d'être largement battu par Jacques Chirac.

Face à la montée des "populismes", Manuel Valls a défendu une "mondialisation au service des peuples" pour répondre à leur "colère". Il a notamment appelé l'Europe à "sortir de l'innocence" en matière de commerce international et concernant l'immigration à dire plus clairement "qui peut et ne peut pas entrer et rester" sur le sol européen.

Il a aussi son idée sur le profil du candidat qui pourrait battre le FN :

A.Mi avec AFP