BFMTV

Macron et Philippe en chute libre dans les sondages

Édouard Philippe et Emmanuel Macron

Édouard Philippe et Emmanuel Macron - DAMIEN MEYER / AFP

Un nouveau sondage confirme le net recul de la popularité du président de la République et de son Premier ministre.

Les premières difficultés rencontrées par l'exécutif semblent se payer cash dans les sondages. La cote de confiance du couple exécutif est en forte baisse, avec une chute de 8 points en un mois pour Emmanuel Macron et de 9 points pour Edouard Philippe, selon un sondage Harris Interactive diffusé vendredi, dans la lignée de précédentes études révélant ce décrochage

Avec 51% des personnes interrogées qui lui font confiance "pour mener une bonne politique pour la France", le chef de l'Etat subit sa première baisse depuis son arrivée à l'Elysée dans un contexte de bras de fer avec les armées, d'annonces de réduction des APL, de réforme de la CSG. 49% des Français interrogés ne lui font pas confiance.

Le président de la République perd notamment 14 points auprès des sympathisants des Républicains, selon cette enquête pour le site Délits d'Opinion. Le Premier ministre enregistre une chute encore plus marquée, avec 49% d'opinions positives et 50% des Français qui ne lui font pas confiance.

Net recul des ministres phares

Baisse également de la confiance dans les principaux membres du gouvernement, avec une chute de 8 points pour Nicolas Hulot à 59%, de Jean-Yves Le Drian (54%, -5) ou de Bruno Le Maire (40%, -5). D'autres, comme Jean-Michel Blanquer (Education nationale, 37%, +2) ou Frédérique Vidal (Enseignement supérieur, 30%, +3), comblent en partie leur déficit de notoriété et voient au contraire leur cote progresser.

Les premières difficultés de l'exécutif semblent profiter à Jean-Luc Mélenchon, qui gagne 4 points à 32% d'opinions favorables, loin derrière Alain Juppé toujours en tête de classement malgré un léger recul (43%, -1).

Enquête réalisée en ligne du 25 au 27 juillet auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

L.N. avec AFP