Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 15 mai 2018.
 

L'Assemblée nationale a voté, dans la nuit, le controversé article 2 du projet de loi Schiappa, qui introduit une protection particulière pour les mineurs de moins de 15 ans en cas de viol, mais ne fixe pas d'âge de consentement sexuel. 

Votre opinion

Postez un commentaire