BFMTV

Logement, APL: Macron pris à partie à Toulouse

Emmanuel Macron a été interpellé par un citoyen sur sa politique du logement, marquée par la baisse des APL.

En déplacement à Toulouse à la veille de la première journée de mobilisation contre la loi Travail, le président de la République a été interpellé par un citoyen sur sa politique de logement, surtout marquée pour l'heure par la polémique sur la baisse de cinq euros des APL.

"On aimerait juste savoir pourquoi au lieu de demander une baisse des APL, vous n’avez pas plutôt encadré les loyers en premier ?", a demandé un Français à Emmanuel Macron.

Ce dernier a préféré botter en touche, en mettant en avant ses mesures sur le logement d'urgence et les Habitations à loyer modéré. Outre 50.000 places d'hébergement, le locataire de l'Élysée a affirmé vouloir "sortir d'une logique où on ne fait que du traitement d'urgence en mettant des gens dans des chambres d'hôtel qui coûtent cher".

"On est en train de construire la stratégie"

"On va plutôt essayer de les mettre dans des pensions de famille, dans du logement plus durable", explique Emmanuel Macron.

Par ailleurs, le président de la République a affirmé vouloir "faire baisser les prix dans le logement social" avec un "effort de l'Etat". Relancé sur la construction de nouveaux HLM, Emmanuel Macron affirme que de nouveaux logements seront construits, mais sans préciser de calendrier. "On est en train de construire la stratégie, le Premier ministre et le ministre du Logement la présenteront dans les prochains jours", conclut-il.

L.N. avec Mathieu Coache