BFMTV

Xavier Bertrand sur DPDA: "ça a été un cirque innommable"

Le candidat LR Xavier Bertrand sur le plateau de BFMTV-RMC le 23 octobre 2015.

Le candidat LR Xavier Bertrand sur le plateau de BFMTV-RMC le 23 octobre 2015. - BFMTV

Le candidat LR dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie devait participer à l'émission, qui a été annulée à la dernière minute après le faux-bond de sa principale invitée, Marine Le Pen. Sur BFMTV-RMC, il dénonce "un cirque".

Le débat avec Marine Le Pen sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes n'a finalement pas eu lieu. La présidente du Front national, également candidate dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour les régionales de décembre prochain, a annulé sa venue au dernier moment, invoquant "une mascarade". Son rival Xavier Bertrand, candidat Les Républicains dans la même région, devait participer à la deuxième partie de l'émission, qui aurait dû être un débat régional, en présence également du troisième candidat, PS, Pierre de Saintignon. Invité de BFMTV-RMC vendredi matin, Xavier Bertrand n'a pas manqué de railler le fiasco de la veille.

"Ca a été un cirque innommable", a-t-il réagi.
"C'est quoi, un caprice de diva, ou un caprice d'enfant gâtée? Elle dit oui dans l'après-midi, et le soir, elle dit non. Il y en a marre de ses caprices de diva. (...) Le problème, c'est qu'en définitive, elle ne veut pas débattre", a-t-il poursuivi.

"Elle n'a pas intérêt à aller au débat politique, elle n'a pas de projet", a-t-il ajouté, affirmant que "oui, évidemment", il s'agissait-là d'un coup politique de la part de Marine Le Pen.

Marine Le Pen donne sa version

Plus tôt sur France Bleu Nord, la présidente du FN avait détaillé les motivations de son refus. "Monsieur Pujadas et son équipe sont venus me supplier dans mon bureau il y a quelques semaines pour participer à leur émission", a-t-elle affirmé. "Ils se sont soumis d'une façon lamentable aux exigences de monsieur Cambadélis et de Nicolas Sarkozy pour imposer 45 minutes de débat régionales complémentaire, dont j'ai appris la teneur à 23h40 par un mail adressé à mon attaché de presse", résume la présidente du FN.

Marine Le Pen, qui juge l'émission "trop longue", avait conditionné sa participation au remplacement de ce débat "national" par une confrontation avec ses adversaires régionaux, Xavier Bertrand, donc, et Pierre de Saintignon (PS). Si Marine Le Pen a annulé sa participation à Des paroles et des actes, elle affirme qu'il n'a "jamais été question de refuser un débat avec messieurs Bertrand et Saintignon, ni avec les autres candidats à cette élection. Ces débats sont déjà calés, pour un certain nombre d'entre eux. Mais la méthode de David Pujadas est, elle, inadmissible".

S. C.