BFMTV

Le Pen sur DPDA: "Cette émission était devenue une mascarade"

Marine Le Pen lors d'un meeting à Bordeaux le 1er février 2014.

Marine Le Pen lors d'un meeting à Bordeaux le 1er février 2014. - Nicolas Tucat - AFP

La candidate du FN dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie s'est justifiée jeudi soir, après avoir refusé de participer à Des paroles et des actes sur France 2.

Pourquoi Marine Le Pen a-t-elle refusé de participer à l'émission Des paroles et des actes jeudi soir sur France 2, jusqu'à en provoquer l'annulation? La présidente du FN, candidate aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, affirme sur France Bleu Nord avoir annulé "parce que cette émission était devenue une mascarade".

"Monsieur Pujadas et son équipe sont venus me supplier dans mon bureau il y a quelques semaines pour participer à leur émission", affirme-t-elle. "Ils se sont soumis d'une façon lamentable aux exigences de monsieur Cambadélis et de Nicolas Sarkozy pour imposer 45 minutes de débat régionales complémentaire, dont j'ai appris la teneur à 23h40 par un mail adressé à mon attaché de presse", résume la présidente du FN.

Une méthode "inadmissible"

Mercredi soir, l'équipe de Des paroles et des actes a en effet invité à la dernière minute les deux concurrents de Marine Le Pen aux régionales, Xavier Bertrand (LR) et Pierre de Saintignon (PS), après avoir été critiquée par Nicolas Sarkozy et Jean-Christophe Cambadélis, qui ont annoncé vouloir saisir ensemble le CSA. Pierre de Saintignon devait venir sur le plateau, et Xavier Bertrand participer en duplex. Les deux candidats venaient s'ajouter à deux contradicteurs déjà invités au préalable, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, et Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI.

Marine Le Pen, qui juge l'émission "trop longue", avait conditionné sa participation au remplacement de ce débat "national" par une confrontation avec ses adversaires régionaux. Elle a finalement refusé de venir sur le plateau de David Pujadas, alors que la chaîne avait assuré dans l'après-midi dans un communiqué que "l'émission se tiendra(it)".

Si Marine Le Pen a annulé sa participation à Des paroles et des actes, elle affirme qu'il n'a "jamais été question de refuser un débat avec messieurs Bertrand et Saintignon, ni avec les autres candidats à cette élection. Ces débats sont déjà calés, pour un certain nombre d'entre eux. Mais la méthode de David Pujadas est, elle, inadmissible". 

"Est-ce que l'on aurait imposé cela à un autre dirigeant politique français?", demande David Rachline sur BFMTV. "La réponse est non, et je ne vois pas pourquoi Marine Le Pen se laisserait imposer un traitement différent des autres candidats". De son côté, David Pujadas a affirmé "regretter" la décision de la patronne du FN.

A. K.