BFMTV

Voeux: Nicolas Sarkozy souhaite le "rassemblement" pour 2015

Nicolas Sarkozy lors de ses voeux.

Nicolas Sarkozy lors de ses voeux. - Capture d'écran @NicolasSarkozy

Dans un clip vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, le nouveau président de l'UMP, entre témoignages d'adhérents et notes de musique, a présenté ses voeux. Un maître-mot: le "rassemblement" pour proposer une "alternative".

31 décembre, passage obligé pour les représentants politiques devant la caméra. Nicolas Sarkozy n'y échappe pas, il a même pris de l'avance en diffusant peu avant midi mercredi, sur son compte Twitter et Facebook, un clip vidéo pour présenter ses voeux pour l'année à venir aux Français. Une façon de griller la politesse à François Hollande qui interviendra, comme l'impose la tradition, à 20 heures.

Entre témoignages d'adhérents, images de meetings, de déplacements et musique qui se veut porteuse d'espoir, Nicolas Sarkozy, la croix de la Légion d'honneur épinglée à sa veste, intervient face à la caméra depuis son bureau. En moins d'une heure, la vidéo, aux allures de clip de campagne, a été vue plus de 35.000 fois sur Facebook et retweeté plus de 500 fois.

"Rassembler"

Ce message d'un peu plus de deux minutes débute par "le maître-mot c'est bien le rassemblement". Alors que les militants UMP appellent de leurs voeux à "réunir les Français", Nicolas Sarkozy l'assure: "Rien n'est possible sans le rassemblement de chacun."

"Rassemblés nous pourrons alors construire l'alternative pour la France. Je veux dire à tous nos adhérents, à tous nos amis, à tous ceux qui espèrent en nous, que ce rassemblent et cette union sont en marche", insiste le nouveau président de l'UMP.

L'accent mis sur le rassemblement, cité pas moins de neuf fois, intervient alors que des rumeurs circulent depuis quelques jours sur un changement de nom. Ne souhaitant pas un nouvel acronyme, Nicolas Sarkozy envisage de renommer l'UMP en... "Le Rassemblement". 

"Préparer l'alternance"

Entre deux témoignages appelant à "rendre la grandeur de la France" ou "donner une bouffée d'oxygène, Nicolas Sarkozy assure que "ces français nous ont demandé de préparer les conditions de l'alternance." Alors que 2014 a été l'année du "rassemblement", "2015 c'est l'année du travail...du travail au service des Français et au service de la France."

 "Tous ceux qui ont envie d'y participer de nous donner leurs idées et de construire cette alternative sont les bienvenus", appelle Nicolas Sarkozy. 

Et de conclure en souhaitant "qu'au moins ce moment des fêtes soit un moment d'apaisement".
Justine Chevalier