BFMTV

Valérie Pécresse "regrette" les suppressions de policiers et de gendarmes sous Sarkozy

Valérie Pécresse était l'invitée de Ruth Elkrief ce jeudi soir sur BFMTV. L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur a avoué "regretter" les suppressions de postes dans la police et la gendarmerie qui ont eu lieu sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Une décision fortement critiquée lors des débats sur la sécurité qui ont eu lieu après les attentats de Paris du 13 novembre.

"Rétrospectivement c'était une erreur, mais la situation à l'époque n'était pas la même. On était en pleine crise économique, l'urgence était économique. Aujourd'hui, nous sommes dans une guerre", a expliqué la députée Les Républicains.

Environ 12.000 postes de policiers auraient été supprimés sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Les reproches entre la majorité et l'opposition se multiplient autour des décisions précédents les attentats, comme sur l'absence de fermeture des mosquées.
J.Q.