BFMTV

Sarkozy: "Aux sociétés d'autoroutes de faire les contrôles de vitesse"

Des automobilistes patientent dans les bouchons sur une autoroute chargée.

Des automobilistes patientent dans les bouchons sur une autoroute chargée. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

Le patron des Républicains veut recentrer les missions des forces de l'ordre en chargeant, par exemple, les sociétés d’autoroutes de faire respecter la sécurité sur leurs axes.

Nicolas Sarkozy veut libérer la police et la gendarmerie "des tâches secondaires et périphériques" a-t-il déclaré dans un entretien au Parisien publié mardi. Cela passe par exemple par les concessionnaires d’autoroutes. Selon le chef du parti Les Républicains, ces derniers devraient "être en charge de la sécurité" sur les voies. 

"Je ne vois pas pourquoi cela doit être exclusivement un motard de la gendarmerie ou de la police qui doit faire les contrôles de vitesse sur un axe d’autoroute concédé par l’Etat", affirme-t-il au quotidien. 

Pas de répercussions sur les tarifs des péages

Dans la mesure où "la vitesse met en danger ceux qui respectent les limitations", Nicolas Sarkozy estime que "l’on peut très bien considérer que les sociétés d’autoroutes soient en responsabilités de faire respecter la sécurité".

Ainsi, les employés des autoroutes pourraient "constater les infractions" puis "transmettre ces constats à l’autorité de police, administrative ou pénale", a-t-il encore souhaité.

Quant à la question de savoir si cette mission supplémentaire attribuée aux sociétés d'autoroute ne risquerait pas de se répercuter dans le coût des tarifs de péages, l’ancien chef de l’Etat estime "qu’il y a de la marge".

M.G.