BFMTV

Primaire UMP: "Nous sommes ridicules", déplore Bournazel

Pierre-Yves Bournazel, l'un des candidats à la primaire, veut annuler le scrutin.

Pierre-Yves Bournazel, l'un des candidats à la primaire, veut annuler le scrutin. - -

Pierre-Yves Bournazel, candidat à la primaire UMP pour la mairie de Paris, demande à ses adversaires politiques de faire primer "l'intérêt général" en demandant la suspension du scrutin.

"Nous sommes dans un système où des règles démocratiques n'existent plus." Pierre-Yves Bournazel, candidat à la primaire UMP pour la mairie de Paris, ne mâche pas ses mots. Invité de Ruth Elkrief vendredi soir sur BFMTV, l'élu parisien a réitéré sa demande de suspendre le scrutin interne à la droite qui a débuté dans la matinée.

"Je préfère qu'on arrête maintenant ce simulacre de démocratie, pour choisir un candidat de manière transparente. Nous sommes ridicules, alors maintenant, l'intérêt général doit primer. La suspension du scrutin doit être décidée. Chacun a vu que l'on pouvait inscrire qui l'on veut. Que voulez-vous? Que je me couche, que je me taise? Ce n'est pas possible d'accepter cela", s'est indigné le jeune candidat, âgé de 35 ans.

"Nous sommes ridicules"

"Nous sommes ridicules alors maintenant pour cesser le ridicule, l’intérêt général doit commander et doit dépasser toutes les personnalités".

"Je préfère perdre tous mes mandats et être sacrifié plutôt que de laisser faire des méthodes du passé qui salissent et avilissent la politique. Si on laisse faire, lundi le candidat sera entaché et ce sera pire que tout", a conclu Pierre-Yves Bournazel.


A LIRE AUSSI: >> Qui est Pierre-Yves Bournazel?

>> Legaret demande la convocation en urgence du Conseil supérieur

>> Primaire UMP: bugs en série sur le scrutin

>> Primaire UMP: une fin de campagne tendue

Alexandra Gonzalez