BFMTV

Primaire UMP: une fin de campagne tendue

Les quatre candidats à la primaire UMP pour les municipales à Paris.

Les quatre candidats à la primaire UMP pour les municipales à Paris. - -

Le premier tour de la primaire UMP pour les municipales à Paris s'ouvre ce vendredi et certains, à droite, se demandent déjà si elle marquera le retour de la "machine à perdre" compte tenue de la tension entre les quatre candidats en lice.

La fédération UMP de Paris s’est pourtant donnée du mal pour offrir l’image d’une élection primaire moderne et bien réglée. Mais, alors que la campagne du premier tour s'achève et que les électeurs parisiens ont commencé à voter ce vendredi à 8 heures, les tensions entre les quatre candidats ont atteint leur paroxysme.

Conséquence: les noms d'oiseaux fusent et les règlements de compte ne sont pas loin.

Plainte de Legaret

Jeudi, le candidat Jean-François Legaret a annoncé son intention de porter plainte après la diffusion d'une vidéo - envoyée par courriel sous couvert d'anonymat à des adhérents UMP - affirmant qu'il a soutenu le mariage entre personnes de même sexe.

Les images tournées en 2007 le montrent féliciter des membres de Gaylib, un cercle de réflexion anciennement affilié à l'UMP qui s'est prononcé pour le mariage homosexuel. La vidéo précise que Jean-François Legaret est, lui aussi, favorable à la loi Taubira. Ce dont l'intéressé se défend.

"Ce qui me paraît extrêmement troublant c'est que le fichier de l'UMP et le fichier des primaires a été piraté", a réagi Jean-François Legaret au micro de BFMTV.

Bournazel vise NKM

De son côté, le plus fougueux des candidats, Pierre-Yves Bournazel, continue à attaquer bille en tête celle qu’il considère comme la candidate choisie par le système: Nathalie Kosciusko-Morizet.

Jeudi soir, le plus jeune des quatre candidats en lice l'a notamment accusé de prolonger sa campagne au-delà du délai autorisé.

"Les règles de changement de date d'inscription ont été fixées avec et pour Nathalie Kosciusco-Morizet contre l'avis de trois candidats", a ainsi déclaré le conseiller de Paris, jeudi.

NKM se défend

Des accusations que la favorite des sondages balaye d'un revers de main. "Cela correspond à la demande qui avait été faite par tous les candidats au début", a réagi NKM. "Bien malin qui pourrait dire à quel candidat cela profite, personne ne sait pour qui votent les gens qui s'inscrivent ce week-end".

Dès lors, un seul objectif pour l’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy d’ici lundi soir: mobiliser, jusqu’au dernier moment, un maximum d’électeurs pour donner raison aux sondages.


À LIRE AUSSI: >> Primaire UMP à Paris: c'est parti pour le premier tour

>> Primaire à Paris: "une vraie loterie pour l’UMP!"

>> Primaire UMP: Bournazel accuse NKM de faire campagne hors délai

>> Primaire UMP: Legaret porte plainte après la diffusion d'une vidéo

A.S. avec Pauline de Saint-Rémy et Clément Dalmar