BFMTV

NKM ne croit pas encore à "un retour en politique" de Sarkozy

Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, le 4 juin dernier.

Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, le 4 juin dernier. - -

Très présent dans l'actualité ces derniers jours, Nicolas Sarkozy ne signe pourtant pas son "retour en politique", selon Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l'UMP à la mairie de Paris, a estimé samedi sur France 3 Ile-de-France que la participation de Nicolas Sarkozy à la réunion extraordinaire du Bureau politique de ce parti lundi ne signifiait pas "un retour en politique".

"Non, je ne crois pas que cette réunion signe un retour en politique", a déclaré l'ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Selon elle, "la décision éventuelle de revenir doit être une décision très personnelle, c'est une décision qu'il ne faut en aucune manière se laisser imposer par des événements extérieurs quels qu'ils soient". "Et donc, je ne suis pas sûre qu'on doive faire un lien", a-t-elle ajouté.

"Nicolas Sarkozy n'a pas dit "Je reviens en politique", il a dit "Cette décision inédite (du Conseil constitutionnel de confirmer le rejet du compte de campagne, ndlr) pose un problème pour ma famille politique et je suis avec elle à ce moment-là", ça n'est pas la même chose".

Absent de la Fête de la Violette, mais...

Absent de la première "Fête de la Violette" du courant très sarkozyste de la Droite forte, Nicolas Sarkozy était dans tous les esprits samedi à La Ferté-Imbault, dans le Loir-et-Cher, et a été célébré y compris par le chef du parti, Jean-François Copé.

Tout au long de la journée, le nom de l'ancien chef de l'Etat a été ovationné avec ferveur lors de cette fête champêtre dans le parc d'un château du XIXe siècle.

Près de 2.000 personnes, femmes et hommes de toutes générations, parfois avec enfants, sont venus déjeuner "à la bonne franquette", dixit les organisateurs. Ballons et fleurs en papier aux couleurs du drapeau français, décoraient la grande tente sous laquelle avaient été installées des dizaines de tables.

A. G. avec AFP I vidéo: Grégoire Pelpel