BFMTV

Nicolas Sarkozy opposé à la déchéance de nationalité pour tous

BFMTV

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a proposé mercredi lors d'un bureau politique de son mouvement de "voter" pour la révision constitutionnelle sous conditions, notamment l'extension de la déchéance de nationalité aux "délits de terrorisme" et non aux seuls crimes, selon des participants au BP. "Cela permet de ne pas tomber dans le piège, de ne pas voter en se bouchant le nez mais au contraire en faisant des propositions pour aller plus loin", a affirmé, selon des participants, l'ancien chef de l'Etat, qui demande également que "la déchéance prenne effet dès le prononcé de la peine, et pas à l'issue de la peine" et qu'elle soit "couplée avec l'expulsion".

Nicolas Sarkozy est par contre, comme d'autres ténors de son camp, contre la déchéance de nationalité pour tous, susceptible de créer des apatrides.

S.A. avec AFP