BFMTV

Fillon candidat en 2017, de la "politique fiction" pour certains à l'UMP

Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine sur  BFMTV le 9 mai 2013.

Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine sur BFMTV le 9 mai 2013. - -

L'ex-premier ministre a indiqué, ce jeudi à Tokyo, qu'il serait candidat en 2017 "quoi qu'il arrive". Cette annonce n'est pas du goût de tous à l'UMP.

François Fillon est-il allé un peu vite en besogne? C'est en tout cas ce que semblent dire plusieurs élus de l'UMP. En déplacement au Japon, BFMTV a pu filmer l'ex-premier ministre en train de confier pour la première fois qu'il serait candidat en 2017. Roger Karoutchi, Geoffroy Didier et Bernard Debré, invités de BFMTV ce jeudi, jugent l'annonce un peu prématurée.

"L'élection présidentielle c'est dans quatre ans, on verra à ce moment-là, a déclaré Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine. Naturellement, François Fillon est engagé dans ce combat et je souhaite qu'il soit engagé de toutes ses forces dans le combat municipal. Les primaires, l'élection présidentielle en 2017 on verra".

"Mais avant le rêve, il y a la réalité"

"François Fillon, nous verrons bien en 2016. Aujourd'hui, nous sommes en 2013 et il faut reconquérir les territoires pour la droite, reconquérir nos valeurs. On verra bien ensuite pour la politique fiction", a ironisé Geoffroy Didier, secrétaire général adjoint de l'UMP.

Enfin, Bernard Debré, député UMP de Paris a déclaré: "Il rêve de 2017. Beaucoup de gens rêvent avec lui. Mais avant le rêve, il y a la réalité. Il ne faut pas que nous gagnions les élections futures simplement parce que les socialistes sont rejetés. Il faut qu'il ait une appétence qu'on se mette à travailler enfin!"


A LIRE AUSSI: >> Fillon candidat en 2017: "La vérité n'est jamais une maladresse" >> EDITO - Fillon, "candidat quoiqu'il arrive" >> Fillon: "je serai candidat en 2017"

Elise Maillard