BFMTV

Eric Ciotti: " les black blocs, c'est une association de malfaiteurs à visée terroriste"

Invité sur notre antenne, le député LR Eric Ciotti a déploré les violences qui ont marqué les manifestations du 1er-Mai mercredi à Paris.

Au lendemain des manifestations du 1er-Mai, marquées par des débordements à Paris, Eric Ciotti a réclamé un changement "de dimension face à la violence". S'il a salué les forces de l'ordre, qui ont été "une nouvelle fois exemplaires", il s'en est pris aux black blocs qui étaient présents dans le cortège parisien mercredi.

"Les black blocs, c'est une association de malfaiteurs", a estimé le député des Alpes-Maritimes sur notre antenne. "Ils s'entraînent de façon clandestine, ils sont armés, ils ont des visées violentes. C'est même quelque part une association de malfaiteurs à visée terroriste. Quand on veut déstabiliser les institutions de la République, c'est une forme de terrorisme", a-t-il poursuivi. 

Selon Eric Ciotti, pour éviter les violences dans les cortèges, les autorités auraient dû agir "préalablement" aux manifestations, "les jours, les semaines, les mois" avant. "Je crois en la capacité dissuasive de la sanction", a-t-il affirmé. L'élu réclame ainsi "la dissolution des groupuscules d'extrême gauche", une "réponse judiciaire beaucoup plus ferme" et "globalement une meilleure protection des policiers". 

"La situation perdure, ça fait six mois qu'il y a de la violence dans la rue. Hier, les manifestations n'ont pas pu se dérouler normalement. (…) On nous dit: 'c'est moins pire que ce qu'on avait prévu", mais moi, je ne me réjouis pas de cette situation", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "On a laissé s'installer la violence dans notre pays, on a donné moins de valeur à l'autorité".
Benjamin Rieth