BFMTV

A Béziers, Nicolas Sarkozy veut tourner la page Nadine Morano

Nicolas Sarkozy, le 8 octobre, lors de son déplacement à Béziers.

Nicolas Sarkozy, le 8 octobre, lors de son déplacement à Béziers. - Sylvain Thomas - AFP

Le président de Les Républicains s'exprime manière publique, ce jeudi soir, lors d'une réunion à Béziers. Une première prise de parole, depuis que Nadine Morano a été désinvestie de Meurthe-et-Moselle à la suite de ses propos polémiques sur la race blanche.

C'est une petite pique qui était particulièrement attendue. Et elle a mis longtemps à arriver ce jeudi soir: près de 24 heures après que Nadine Morano a été désinvestie de Meurthe-et-Moselle dans les cadre des élections régionales à la suite de ses propos polémiques sur la "race blanche", Nicolas Sarkozy s'est exprimé publiquement depuis Béziers.

Devant plusieurs centaines de militants, pour le moins incrédules devant la sanction prononcée à l'encontre de l'ancienne ministre, le président de Les Républicains et ancien chef de l'Etat a pris son temps avant d'évoquer ce délicat sujet. Et d'attaquer, sans la citer directement, l'eurodéputée:

"Alors je vous le dis du fond du cœur, tant que je serai président de notre famille, personne ne portera le drapeau de ma famille en prétendant que la France c'est une race", a averti Nicolas Sarkozy, sans ne jamais citer directement Nadine Morano.

"Est Français tous ceux qui aiment la France"

Et de poursuivre de la sorte: "La France, c'est une idée, c'est un idéal, c'est une espérance, c'est une langue, c'est une histoire, c'est une culture. Est Français tous ceux qui aiment la France, qui parlent le français, qui respectent les lois de la République française et qui aiment la culture française sans aucune distinction de couleurs, de races."

Pour rappel, l'élue a eu jusqu'à 18h30, mercredi, pour présenter une lettre de "regrets'" à son chef de file. Et ainsi sauver les meubles. Si le doute a subsisté longtemps, Nadine Morano n'a finalement pas bougé de sa position, avant de s'exprimer pour la première fois, ce jeudi soir, sur TF1.

Jé. M. & E. M.