BFMTV

"Les conditions d'hygiène seront parfaites": Collomb affiche son optimisme avant la rentrée scolaire

Invité de Bonsoir Lyon ce lundi soir, Gérard Collomb est revenu avec optimisme sur les préparatifs menés par la Ville en vue de la rentrée des classes, dont la première étape a été fixée au 14 mai.

À l'approche de la date fatidique du 11 mai, les prises de parole des maires, perplexes, s'enchaînent. Consignes jugées floues ou inapplicables, délais intenables: "Beaucoup de maires se disent: 'Nous pouvons être attaqués demain'" si un cas de coronavirus venait à être décelé au sein d'une école, confirme Gérard Collomb, invité ce lundi sur le plateau de BFM Lyon. Dans une telle situation, "des tests qui seraient immédiatement faits" et "l'école pourrait être amenée à fermer", assure-t-il.

En dépit du risque, l'édile a toutefois martelé un message empreint d'optimisme. "Du point de vue sanitaire, les choses seront impeccablement menées", s'engage-t-il. "Toutes les écoles ont été approvisionnées en savon, en lingettes, en papier."

Des places "strictement définies"

"Nous avons commencé à préparer l'ensemble des classes", poursuit le maire de Lyon. "Nous allons faire un traçage au sol, de manière à ce que les enfants ne se croisent pas dans les couloirs. Chacun aura sa place strictement définie. Nous travaillerons soit sur deux jours: un groupe le lundi-mardi, un groupe le jeudi-vendredi, soit un par journée. Ça dépendra des écoles".

Une fois ces groupes constitués, aucun retour en arrière ne pourra être envisagé, ajoute Gérard Collomb: "Soit on envoie son enfant dès la reprise, soit on le garde chez soi et il aura les cours par correspondance comme cela se fait aujourd'hui."

Les gestes barrières, "on pourra les faire respecter"

Quant à l'application des gestes barrières par les plus jeunes, "on pourra les faire respecter", poursuit l'élu, arguant notamment que le seuil de 15 élèves par classe ne sera "sans doute" pas atteint. Un propos basé sur les résultats d'un questionnaire envoyé aux parents d'élèves concernés par la rentrée du 14 mai.

"27.000 questionnaires ont été envoyés aux parents. 11.000 ont cliqué et un tiers ont répondu. Sur ce tiers de retour, il y a à peu près 60% des parents qui ont envie de remettre leurs enfants à l'école. C'est sans doute les plus volontaristes".

S'agissant des étapes suivantes de la rentrée scolaire, les élèves ayant décroché seront accueillis en priorité. "Nous voulons que les CE1, qui ne sont pas concernés pour le moment, s’ils sont en REP ou en REP+, puissent être accueillis le plus tôt possible, sans forcément attendre le 4 juin", a-t-il expliqué.

La cantine pour tous les élèves

Autre sujet d'importance pour les parents d'élèves: la restauration scolaire. "Nous avons décidé que l'ensemble des élèves allaient à la cantine", poursuit le maire de Lyon. "Les tables seront disposées de manière à préserver la sécurité sanitaire et la distanciation (...) Les conditions d’hygiène seront parfaites." 

De manière fluidifier les passages à la cantine, Gérard Collomb souligne que les repas seront servis dès 11h30.

Enfin, l'édile a précisé qu'une aide financière à destination des familles modestes visant à compenser l'absence de demi-pension était envisagée: "Nous avons fait les comptes (...). Je pense que nous allons le faire."

Florian Bouhot