BFMTV

Le retour de François Bayrou à Pau fait sourire l'opposition

L'ancienne maire socialiste de Pau, Martine Lignières-Cassou.

L'ancienne maire socialiste de Pau, Martine Lignières-Cassou. - Capture BFMTV

L'ex-garde des Sceaux doit faire son retour à Pau ce jeudi après-midi, pour reprendre les rênes de la mairie.

Après sa démission du ministère de la Justice, la nouvelle était attendue. François Bayrou a lui-même confirmé mercredi qu'il s'apprêtait à retourner à Pau, la "ville magique" dont il est toujours maire. Il devait quitter ses fonctions à la fin du mois de juin, mais son court mandat comme garde des Sceaux ne lui a pas laissé le temps de le faire. A Pau, les habitants attendent donc le retour de l'édile, prévu ce jeudi après-midi.

Son adjoint Modem, Jean-Louis Pérès, interrogé par BFMTV, se félicite de ce retour et surtout de ce qu'aura apporté François Bayrou au parti centriste au cours de son mandat: à l'issue des législatives, le Modem a obtenu 42 députés, le fruit d'une alliance passée en février entre le maire de Pau et Emmanuel Macron. Du côté de l'opposition paloise, en revanche, le ton est différent et l'ironie perceptible.

"C’était un faux départ, il devait quitter la Ville de Pau, il y avait un conseil municipal qui était prévu, qui est toujours prévu d’ailleurs, pour vendredi. Il devait annoncer le nom de son successeur, donc ça fait beaucoup sourire les Palois", explique Martine Lignières-Cassou, la prédécesseure de François Bayrou à la mairie.

Et la socialiste d'éclater de rire, quand on lui demande si ça la fait sourire elle aussi. 
C.V.