BFMTV

Le profil des électeurs de Macron et de Le Pen pour le second tour

Des partisans d'Emmanuel Macron le 23 avril 2017, au soir du premier tour de la présidentielle (photo d'illustration).

Des partisans d'Emmanuel Macron le 23 avril 2017, au soir du premier tour de la présidentielle (photo d'illustration). - Patrick KOVARIK / AFP

INFOGRAPHIE - D'après un sondage Elabe pour BFMTV publié lundi soir, Emmanuel Macron l'emporterait largement face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Mais dans le détail, cette étude montre que les deux candidats sont à égalité chez les 35-49 ans. Portrait-robot des électeurs que se partageront les candidats le 7 mai.

D'après un sondage Elabe réalisé le 24 avril et publié lundi soir, une large majorité des électeurs se prononceront pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, le 7 mai. Le candidat d'En Marche! est donné largement gagnant, avec 64% des voix, contre 36% pour son adversaire du Front national. Si l'on prend en compte l'abstention, le vote blanc et le vote nul, l'écart reste important: 53% se prononcent pour Emmanuel Macron, et 29% pour Marine Le Pen. Dans le détail, cette étude réserve cependant des surprises.

Abstention, votes blanc et nul plus forts chez les 65 ans et +

On apprend par exemple que chez les 35-49 ans, les deux candidats sont à égalité, plébiscités par 43% des répondants. Emmanuel Macron l'emporte dans toutes les autres tranches d'âge: 64% des 18-24 ans le choisissent, contre 21% pour Marine Le Pen. Il est aussi choisi par 53% des 25-34 ans (contre 30% pour la candidate du FN, par 54% des 50-64 ans (contre 31% pour son adversaire) et par 59% des plus de 65 ans (contre 19% pour Marine Le Pen).

C'est parmi les plus de 65 ans que l'on retrouve le plus de répondants n'exprimant pas une intention de vote pour un des deux candidats: 22%. Dans les autres tranches d'âge, abstention, vote blanc et vote nul oscillent entre 14% et 17%. 

Pas de fracture du vote hommes/femmes

Il ressort de cette étude une absence de fracture nette en fonction du genre des électeurs, alors que d'autres études révélaient que Marine Le Pen s'était attiré le vote des femmes. La candidate du FN est choisie par 29% d'hommes et 30% de femmes. Celui d'En Marche! par 53% d'hommes et 54% de femmes.

En ce qui concerne les catégories socio-professionnelles, Marine Le Pen l'emporte sur Emmanuel Macron chez les ouvriers seulement (47% contre 40%). Les actifs, dont les agriculteurs et autres travailleurs indépendants, choisissent le candidat d'En Marche! à 51% (contre 33% pour Marine Le Pen). Les employés sont 50% à le préférer (contre 34%). Enfin, comme le montrent régulièrement les études d'opinion, le FN peine à s'attirer le vote des retraités. Les inactifs, parmi lesquels les retraités, optent pour Emmanuel Macron à 56%, contre 25% seulement pour Marine Le Pen.

Le Pen puise surtout chez Fillon, Macron chez Hamon

Dernier enseignement de ce sondage, outre ses électeurs du premier tour, Emmanuel Macron s’attire des reports de voix venant des votants de Benoît Hamon (75%), Jean-Luc Mélenchon (53%), François Fillon (49%), et de façon plus anecdotique, de Marine Le Pen (2%). La candidate frontiste, elle, puise ses réserves à 28% chez François Fillon, 16% chez Jean-Luc Mélenchon, et 6% chez Benoît Hamon.

Parmi les électeurs des candidats défaits au premier tour, 31% de ceux de Jean-Luc Mélenchon choisissent de ne pas exprimer d’intentions de vote, contre 23% chez ceux de François Fillon et 19% chez ceux de Benoît Hamon.

Etude Elabe réalisée pour BFMTV et L’Express par questionnaire auto administré sur Internet le 24 avril 2017, sur un échantillon de 1 001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Au sein de cet échantillon, a été extrait un sous-échantillon de 967 personnes inscrites sur les listes électorales pour l’établissement des intentions de vote.

Charlie Vandekerkhove et Emeline Gaube