BFMTV

Le Pen reconnaît sa défaite et annonce qu'elle mènera "le combat" des législatives

Marine Le Pen à Vincennes

Marine Le Pen à Vincennes - BFMTV

Marine Le Pen a pris la parole peu après 20H au Chalet du lac dans le Bois de Vincennes. Elle a reconnu sa défaite, évoqué qu'elle prendrait la tête du "combat" des législatives et esquissé une mutation du Front national.

Marine Le Pen n'a pas tardé à réagir après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron ce dimanche au second tour de la présidentielle avec 65,9% contre ses 34,1%. Peu après 20h, devant ses sympathisants réunis au Chalet du lac, au Bois de Vincennes, elle a tout d'abord lancé: 

"Les Français ont voté pour la continuité. J'ai appelé Monsieur Macron pour le féliciter de son élection", a déclaré la candidate perdante de l'élection présidentielle. Elle a ajouté: "Et parce que j’ai à cœur l’intérêt supérieur du pays, je lui ai souhaité de réussir. Face aux immenses défis auxquels la France est confrontée." Toutefois, elle a souligné aussitôt sa volonté d'incarner l'opposition au nouveau chef d'Etat: "Par ce résultat historique et massif, les Français ont désigné l’Alliance patriote et républicaine comme la première force d’opposition au projet du nouveau président. Les formations politiques qui ont pris la responsabilité de faire élire monsieur Macron se sont discréditées elles-mêmes". Plus tard, elle a même posé: "Nous sommes inquiets des perspectives qu’offre ce nouveau quinquennat". 

Une prochaine mutation pour le FN

Marine Le Pen a ensuite livré son analyse. "Le premier tour a entériné une décomposition majeure de la vie politique française par l’élimination des partis politiques anciens", a-t-elle déclaré. Elle a par la suite assuré que le second tour marquait la "recomposition politique autour du clivage entre les patriotes et les mondialistes", le regard déjà tourné vers les législatives de juin. Elle a d'ailleurs proclamé qu'elle serait "à la tête de ce combat". 

Le Front national ne doit pas faire exception au milieu de la refondation que Marine Le Pen voit à l'oeuvre dans la vie publique française. "Le FN doit lui aussi profondément se renouveler, je proposerai donc d'engager une transformation profonde de notre mouvement", a-t-elle ajouté, lançant un appel aux patriotes. "J’appelle tous les patriotes à nous rejoindre afin de participer au combat décisif qui commence dès ce soir. Dans les mois qui viennent, la France aura besoin de vous", a-t-elle ainsi conclu. 

R.V.