BFMTV

Juppé dément tout accord de gouvernement avec Macron

Alain Juppé (Photo d'illustration)

Alain Juppé (Photo d'illustration) - BFMTV

Alain Juppé a publié une série de tweets, vendredi en fin de journée, pour démentir fermement avoir passé le moindre accord avec Emmanuel Macron, en vue de la formation du nouveau gouvernement.

Alain Juppé a formellement démenti vendredi en fin de journée avoir passé un accord de gouvernement avec Emmanuel Macron. Quelques instants plus tôt, RTL affirmait que les deux hommes s'étaient parlé ce vendredi 12 mai, scellant un accord qui inclurait la nomination d'Edouard Philippe à Matignon, lundi prochain.

Depuis plusieurs jours, le nom d'Edouard Philippe, député-maire Les Républicains (LR) du Havre, est l'un des principaux qui circulent pour le poste de Premier ministre. Ce quasi-inconnu du grand public, énarque de 46 ans, boxeur à ses heures perdues, est aussi un proche d’Alain Juppé. L'élu de droite a aussi pris ses distances avec le parti LR peu, après le déclenchement de l'affaire Fillon.

Juppé: "Assez d'intox"

Visiblement énervé par ces informations rapportant un contact téléphonique avec Emmanuel Macron, Alain Juppé s'est fendu de plusieurs tweets: 

Peu avant, Gilles Boyer, conseiller politique et proche d'Alain Juppé démentait aussi les informations de RTL. 

Du côté d'Emmanuel Macron, c'est aussi un "démenti total", selon une source de l'AFP. Quant à RTL, la cheffe du service politique, Elizabeth Martichoux explique maintenir les informations publiées par sa radio. 

"Déstabiliser la droite"

Cet événement intervient au lendemain d’une enquête diffusé par Envoyé Spécial. Là, face aux journalistes de France 2, Emmanuel Macron racontait sa technique pour déstabiliser la droite peu après la victoire de François Fillon à la primaire. 

"Il faut déstabiliser la droite qui ne se retrouve pas dans la candidature de François Fillon. Pour des raisons de politique, les états-majors ne viendront pas. On le sait très bien. On en a fait le diagnostic très tôt. Donc je ne cherche pas à les faire venir. Je cherche à les déstabiliser pour que le coup de la rupture soit de leur côté".

E. H.