BFMTV

Guyane: Macron moqué pour avoir parlé des blocages sur "l'île"

Emmanuel Macron, en tournée dans l'Outre-mer, a qualifié dimanche la Guyane, située sur le continent sud-américain, d'"île". L'équipe de campagne indique que ce n'est pas une erreur et que le candidat parlait de "l'Île de Cayenne", regroupant des communes où se déroulent les événements.

Le décalage horaire? Le marathon d'Outre-mer? Ou un contentieux personnel avec la géographie? Toujours est-il qu'Emmanuel Macron, s'exprimant dimanche depuis La Réunion sur la crise sociale de Guyane, est moquée sur les réseaux sociaux pour avoir qualifié le territoire ultra-marin d'"île", dans une vidéo diffusée dimanche par M6.

"Ce qu'il se passe en Guyane depuis plusieurs jours est grave; déclare le candidat d'En Marche!, C'est grave en raison des débordements. Mon premier mot est celui d'un appel au calme parce que bloquer les pistes d'un aéroport, bloquer les décollages, et parfois même bloquer le fonctionnement de l'île ne peut être une réponse apportée à la situation." Ce n'est pas la première erreur du genre pour Emmanuel Macron, qui avait en décembre parlé des "expatriés de Guadeloupe"

Mais l'équipe du candidat réfute toute erreur géographique. Selon Sylvain Fort, son directeur de la communication, Emmanuel Macron parlait ici de "l'île de Cayenne", une zone regroupant trois communes où se déroulent les événements. 

Depuis le 17 mars, la Guyane est plongée dans une crise sociale et économique. L’envoi d’une mission interministérielle à Cayenne vendredi dernier n’a pas fait retomber la tension. Syndicats et mécontents, soutenus par la population et les élus locaux, maintiennent la pression et lancent ce lundi une grève générale, alors que la Guyane s'invite dans la campagne de l'élection présidentielle.

Capture d'écran Google Maps
Capture d'écran Google Maps © Capture d'écran Google Maps
Louis Nadau