BFMTV

Collier de fleurs au cou, Macron accueilli en musique à Mayotte

Le candidat d’En Marche! à l’élection présidentielle s’est vu offrir un accueil chaleureux, ce dimanche, à Mayotte.

Il est arrivé le sourire aux lèvres. Et pour cause. Le candidat d’En Marche! à l’élection présidentielle Emmanuel Macron a été accueilli en musique, ce dimanche, lors de son arrivée à Mayotte. Collier de fleurs au cou et visage illuminé, l’ancien banquier en a profité pour faire quelques bises aux habitants puis serrer des mains. Mais pas que.

Entre deux accolades, l’ex-ministre de l’Economie a également abordé plusieurs sujets épineux.

"Pas le même discours que Marine Le Pen"

Emmanuel Macron a assuré ne pas vouloir "tenir le même discours que Marine Le Pen", à Mayotte.

"C'était un discours démagogue et mensonger puisqu’elle a promis, ici, qu’avec elle il n’y aurait plus d’immigration clandestine, ce qui est impossible", a-t-il lâché à l'adresse de son adversaire du Front national.

"Je viens, je passe, dans une campagne intense, après chacun a ses contraintes d’agenda, et je vais dire pendant quelques instants la vérité et celle que je pourrais conduire", a notamment promis le candidat, qui est également revenu sur la crise dont est actuellement victime la Guyane.

"En revenir à la raison et au calme"

Malgré l'envoi d'une mission interministérielle, 37 syndicats réunis au sein de l'Union des travailleurs guyanais (UTG) ont voté la grève générale, à compter de lundi. Une dizaine de barrages obstruaient depuis jeudi une dizaine de ronds points stratégiques du littoral guyanais, bloquant notamment l'entrée de Cayenne.

Pour Emmanuel Macron, "bloquer les aéroports, bloquer la ville, ce n’est pas acceptable". "Il faut en revenir à la raison et au calme", a également déclaré le fondateur d’En Marche !.

"L'Etat doit investir massivement, en termes d'infrastructures, de développement pour aider le territoire guyanais à s'en sortir. C'est le pacte d'avenir. Je me suis engagé sur ce pacte, la réponse à moyen terme est là", a-t-il encore assuré.

"Ensuite, il faut prendre des décisions sur l'avenir. La Guyane est un territoire dont les défis sont incomparables, y compris avec La Réunion. C'est le plus grand département français, il y a une dynamique démographique qui est celle d'un pays en voie de développement et une immigration importante, des défis colossaux", a souligné Emmanuel Macron.

Julie Breon avec AFP