BFMTV
Gouvernement

Quand Ségolène Royal pique le siège de Laurent Fabius à la COP21

-

- - AFP; montage BFMTV

Le président de la COP21 a trouvé la ministre dans son fauteuil après seulement quelques minutes d'absence. Une anecdote qui en dit long sur les relations entre les deux ministres.

La rivalité entre Laurent Fabius et Ségolène Royal ne s'est pas arrêtée avec le début de la COP21… Bien au contraire. Les négociateurs présents pendant 10 jours au Bourget racontent dans Le Parisien une anecdote qui en dit long: lors d'une séance plénière, Laurent Fabius s'absente une minute. Lorsqu'il revient, il découvre que son fauteuil de président du sommet est pris… par Ségolène Royal.

Sans parler de la photo des chefs d'Etats, sur laquelle la ministre de l'Environnement a réussi à figurer alors qu'elle n'y était pas prévue.

Ces petites attentions sont le point d'orgue d'une rivalité sourde entre les deux ministres. A l'arrivée de Ségolène Royal au gouvernement, Laurent Fabius s'est vu obligé de partager l'événement COP21 avec elle: à lui les négociations internationales, à elle la position européenne et la mobilisation de la société civile. Mais le partage des tâches s'est avéré difficile, tant les deux ministres n'ont cessé de se critiquer par voie de presse.

Royal pour remplacer Fabius au quai d'Orsay?

Le peu d'affection qu'ils se portent ne date pas d'hier: en 2006, Laurent Fabius avait ironisé sur la candidature de Ségolène Royal à la primaire du PS, avant de remettre ça en 2007 lors de sa candidature à la présidentielle.

Depuis que les rumeurs bruissent sur un départ de Laurent Fabius du gouvernement, prévu au début de l'année 2016, le nom de Ségolène Royal a circulé plusieurs fois pour le remplacer. Voilà qui n'a pas aidé à rétablir la relation entre les deux ministres.

A. K.