BFMTV

Pour plus d'un Français sur deux, Alain Juppé serait un atout au gouvernement

Alain Juppé, le 23 avril 2017 à Bordeaux.

Alain Juppé, le 23 avril 2017 à Bordeaux. - Georges Gobet - AFP

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting, Alain Juppé serait un "atout" au sein du gouvernement pour 53% des Français.

Christophe Castaner devrait prendre la tête de La République en marche ce samedi. Si peu de doutes subsistent sur l’élection du seul candidat à la tête du parti, le maintien de l’actuel secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement au gouvernement n’a pas encore été tranché. Selon le sondage "L'Opinion en direct", réalisé par Elabe pour BFMTV, sept Français sur 10 souhaitent qu'il quitte le gouvernement une fois élu. 

Le gouvernement s’oriente a priori vers un remaniement minime. Les noms de Benjamin Griveaux, Sébastien Lecornu, Julien Denormandie et Hugues Renson circulent pour reprendre le porte-parolat.

Mais selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et franceinfo, en cas de grand remaniement, ce serait Alain Juppé que 53% des Français souhaiteraient voir entrer au gouvernement.

Le maire de Bordeaux, court favori des sondés

Plus d'un sondé sur deux estime ainsi que le maire LR de Bordeaux serait un "atout" au sein du gouvernement. C’est bien évidemment le cas pour près de trois quarts des sympathisants de droite (hors Front national), mais aussi pour les partisans d’En Marche (70%), et pour la moitié des sympathisants de gauche interrogés.

Parmi les personnalités suggérées aux sondés, Alain Juppé est d’ailleurs le seul à récolter plus d’opinions favorables que défavorables. Pour plus d’un Français sur deux, Jean-Louis Borloo serait ainsi un "handicap", tout comme Xavier Bertrand (60% d’opinions défavorables), Valérie Pécresse (72%), ou Manuel Valls (77%).

L'enquête a été réalisée les 15 et 16 novembre auprès de 983 Français, dont 222 sympathisants de gauche, 129 sympathisants En Marche, 126 de droite hors Front national, et 52 partisans du Front national. 

Liv Audigane