BFMTV

"Plan migrants": Édouard Philippe promet 7.500 places d'hébergement pour les demandeurs d'asile

Edouard Philippe, le 12 juillet 2017

Edouard Philippe, le 12 juillet 2017 - BFMTV

Édouard Philippe a détaillé ce mercredi les mesures du gouvernement entrant dans le cadre du "plan migrants". Le Premier ministre a notamment promis la création de 7.500 places d'hébergement en deux ans pour les demandeurs d'asile.

Édouard Philippe en avait déjà dressé les contours lors de son discours de politique générale, assurant que le gouvernement présentera des mesures répondant à des "exigences de dignité, d'efficacité et de solidarité". Ce mercredi, le Premier ministre a détaillé l'ensemble des mesures du "plan migrants", assurant que la France n'a jusqu'à présent "pas été à la hauteur".

"Nous ne sommes pas à la hauteur de ce que nous devrions être. C’est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter, et que nous devons corriger. Nous ne sommes pas non plus efficaces dans la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés, je pense par exemple au très faible taux de reconduite à la frontière effective pour ceux qui ont fait l’objet d’une mesure les invitant à repartir dans leur pays d’origine", a déclaré Édouard Philippe.

Le Premier ministre a ainsi fait la promesse que les migrants déboutés de leur demande d'asile feront "systématiquement l'objet d'une mesure d'éloignement" dès le rejet de leur demande. En ce qui concerne les migrants ayant laissé leurs empreintes dans un autre pays européen potentiellement compétent pour traiter leur demande d'asile, Édouard Philippe a annoncé la création de dix pôles en préfecture.

7.500 places d'hébergement en plus

"Nous devons également développer l'offre d'hébergement pour les demandeurs d'asile", a ajouté le chef du gouvernement, estimant à 40% les demandeurs d'asile n'ayant actuellement pas accès à un hébergement. Pour résoudre ce problème, le Premier ministre a assuré que 4.000 places seront créées en 2018 et 3.500 en 2019.

"Au total, je crois que nous disposons actuellement de 80.000 places. Nous aurons une progression d'environ 10% du nombre de places disponibles sur deux ans", a-t-il précisé.

"5.000 places" seront créées sur la même période pour aider les réfugiés à accéder au logement, a également indiqué Édouard Philippe.

Florian Huvier