BFMTV

Le ministre de l'Education nationale perçoit Brigitte Macron comme "la prof idéale"

Brigitte Macron lors du G20  Hambourg, en Allemagne, le 8 juillet 2017

Brigitte Macron lors du G20 Hambourg, en Allemagne, le 8 juillet 2017 - AXEL SCHMIDT / AFP

Dans un portrait que lui consacre Le Journal du dimanche, Jean-Michel Blanquer loue les nombreuses qualités du couple Macron, tout en assurant "ne pas aimer se mettre en position de groupie".

Il a beau chuter dans les sondages, Emmanuel Macron peut toutefois compter sur le soutien total de son ministre de l'Education nationale, qui ne tarit pas d'éloges à son égard. Dans le portrait que lui consacre ce week-end Le Journal du Dimanche, Jean-Michel Blanquer multiplie en effet les superlatifs pour évoquer les qualités "rares" du chef de l'Etat.

"Les hommes politiques professionnels brocardaient 'l'amateur'", déclare-t-il au sujet du président de la République. "Il s'est mis un cran au-dessus. C'est un intellectuel qui aime l'action. Un homme politique, ce devrait être ça", estime-t-il.

"J'ai toujours été un 'et-en-même-temps-tiste'" -en référence à l'expression maintes fois utilisée par le président-, poursuit l'ancien directeur de l'Essec qui assure "ne pas aimer se mettre en position de groupie", tout en louant la "force de discernement très impressionnante et l'énergie particulière" d'Emmanuel Macron.

Najat Vallaud-Belkacem, c'était "une catastrophe"

L'épouse du chef de l'Etat n'est pas épargnée par les éloges de Jean-Michel Blanquer qui la perçoit en effet comme "la prof idéale".

Les anciens ministres de l'Education nationale en prennent quant à eux pour leurs grades. Najat Vallaud-Belkacem, c'était "une catastrophe", juge-t-il, déplorant qu'il y ait "beaucoup de choses à reprendre". Quant à Vincent Peillon, Jean-Michel Blanquer n'est pas "certain qu'il soit un homme politique".

dossier :

Brigitte Macron

Me.R.