BFMTV

Edouard Philippe assure que "la volonté de transformer" la France "est intacte"

Edouard Philippe.

Edouard Philippe. - Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Edouard Philippe dit respecter et "prendre au sérieux" une "certaine forme de scepticisme", voire de "résistance" face à la réforme des retraites. Mais pas question pour lui de reculer, à en croire son discours.

À quelques semaines d'une mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, Edouard Philippe a assuré ce dimanche depuis Dakar que la "volonté" de l'exécutif de "transformer" la France était "intacte".

"On ne transforme pas pour le plaisir de transformer", a assuré le Premier ministre, en visite au Sénégal, lors d'une allocution devant la communauté française. "On transforme car si on ne transforme pas notre pays, alors il est immobile et dans une situation dangereuse. Cette volonté de transformer elle est évidemment intacte".

Même si sur la réforme des retraites, Edouard Philippe a dit respecter et "prendre au sérieux" une "certaine forme de scepticisme", voire de "résistance". Mardi, le Premier ministre avait mis en garde les cadres de la macronie sur les turbulences à venir, avec notamment en ligne de mire la grande grève annoncée pour le 5 décembre, et la nécessité de serrer les rangs. Il doit recevoir les partenaires sociaux la semaine du 25 novembre.

"Nous parlons souvent de ce qui ne va pas"

Faisant la promotion de l'action gouvernementale depuis deux ans et demi, il a ironisé sur la "capacité" qu'a la France à "s'interroger sur les bonnes nouvelles". 

"Nous parlons souvent de ce qui ne va pas" mais "nous sommes parfois comme empruntés, hésitant, réticents à évoquer les bonnes nouvelles quand il y en a", a-t-il ajouté avant d'égrener des indicateurs de croissances, chômage ou créations d'emplois.

"On ne va pas commencer à danser la gigue parce que pour la première fois depuis 17 ans l'industrie recrée des emplois en net", a-t-il ajouté. "Mais on ne vas pas s'excuser non plus de ce mieux. On ne va pas non plus dénigrer", a-t-il insisté. 

M.D. avec AFP