BFMTV

Gilets jaunes: Jacline Mouraud lance son propre parti politique à Orléans

Jacline Mouraud

Jacline Mouraud - Photo AFP

Jacline Mouraud, qui s'est imposée comme l'une des figures du mouvement des gilets jaunes, réunit ce dimanche après-midi le comité fondateur de son nouveau parti politique à Orléans.

"On souhaite refaire de la politique avec du coeur et de l'empathie." Un peu plus de deux mois après le début de la contestation des gilets jaunes, Jacline Mouraud, qui s'est imposée comme l'une des figures incontournables du mouvement, réunit ce dimanche après-midi à Orléans, le comité fondateur de son nouveau parti politique, baptisé "Les émergents".

"Aujourd'hui c'est le règne de l'argent. On veut tenir compte de tout le monde en oeuvrant pour une meilleure répartition des richesses", a expliqué cette hypnothérapeute et artiste de 51 ans, qui a été à l'origine d'une vidéo virale postée en octobre sur Facebook dans laquelle elle dénonçait "la traque aux automobilistes". 

Pour ce comité fondateur "à peine une dizaine de personnes" sont attendues à Orléans, ville choisie pour sa situation géographique au centre du pays et parce que "c'est la ville historique d'une femme" (Jeanne d'Arc, NDLR). Jacline Mouraud, hypnothérapeute et artiste, devrait en assumer la présidence. 

En route vers les municipales de 2020

Ce nouveau parti ne devrait pas proposer de liste aux élections européennes de mai. "Les Européennes, c'est trop tôt, on ne crée pas un projet au peuple français en un mois", a estimé Jacline Mouraud qui prévoit que son parti sera "très vraisemblablement" présent lors des municipales de 2020 et "lors de potentielles législatives car tout est tellement mouvant qu'on peut s'attendre à tout".

Interrogée sur l'évolution du mouvement des gilets jaunes qui se réunissent désormais chaque samedi dans différentes villes de France, Jacline Mouraud a estimé que "si c'était productif, on n'en serait pas à l'acte 11". 

"Le temps des revendications est passé: la phase A c'est fait, tout le monde sait ce qui se passe en France. Il faut passer à la phase B, et partir dans la construction et la proposition. Revendiquer sans proposer est un peu incohérent! ", a-t-elle estimé.

Mélanie Rostagnat avec AFP