BFMTV

Marion Maréchal-Le Pen trouve "dégueulasse" le jugement de sa tante à son égard

Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen, le 15 octobre 2016.

Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen, le 15 octobre 2016. - Eric Gaillard - Pool - AFP

Dans une interview à Femme actuelle, Marine Le Pen estimait il y a quelques jours que sa nièce était sans doute trop "inexpérimentée" pour un poste de ministre. Des propos qui n'ont pas plu à la principale intéressée.

En public, elle a gardé le sourire, mais en privé, Marion Maréchal-Le Pen n'a pas apprécié les propos de sa tante à son égard. Dans une interview vidéo à Femme actuelle, dont des extraits ont été publiés la semaine dernière, Marine Le Pen ne se montrait pas tendre à l'égard de sa cadette. Elle expliquait ne pas vouloir la nommer au gouvernement si elle remportait la présidentielle.

"La place de ma nièce? Elle est députée. Voilà. Je ne lui dois rien, ni à personne d’ailleurs. Je n’ai pas d’ascenseur à renvoyer", expliquait la présidente du Front national.

"Elle exagère"

Mais elle disait aussi la trouver trop "inexpérimentée" pour un poste de ministre, ajoutant qu'elle était "un peu raide".

"Je ne suis pas traumatisée de ne pas avoir un poste que je n'ai pas réclamé. J'avais dit à plusieurs reprises que je ne cherchais pas un poste de ministre", a répondu officiellement Marion Maréchal-Le Pen mardi. "J'ai très mauvais caractère, c'est de notoriété publique", avait-elle ajouté avec humour. 

Malgré tout, le terme "inexpérimentée" n'a visiblement pas plu à Marion Maréchal-Le Pen, élue députée en juin 2012 et conseillère régionale de PACA depuis décembre 2015.

"Ministre, je m'en fous, mais inexpérimentée, elle exagère. C'est dégueulasse, je fais le job", s'est emportée la députée du Vaucluse en coulisses, comme le rapportait dimanche le JDD. 

Arrivée 1ère au Congrès du parti en 2014

Le lendemain de la parution des propos de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen avait annulé ses rendez-vous avec les médias "pour ne pas avoir à commenter", précise un proche au journal. Pour apaiser le climat en interne, David Rachline, le directeur de campagne de la présidente du Front national, a envoyé un mail mardi dernier aux membres du conseil stratégique du parti.

"Le montage réalisé par Femme actuelle sur la composition de son gouvernement dénature complètement les propos tenus par notre candidate (...) Il n'y avait évidemment aucune agressivité à l'égard de quiconque dans les réponses de Marine", assurait David Rachline. 

Marion Maréchal-Le Pen est très appréciée par une grande partie des militants frontistes. Un succès qui s'était concrétisé notamment en 2014 par son arrivée en tête du Congrès du parti, lors des élections du Comité central. Florian Philippot, bras-droit de Marine Le Pen parfois surnommé le numéro 1 bis, était quant à lui arrivé quatrième. 
Charlie Vandekerkhove