BFMTV
Dossier

François Fillon

Elu de la Sarthe, député de Paris et plusieurs fois ministre, François Fillon a surtout été le chef du gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy pendant 5 ans, avant de soutenir sa candidature à la présidentielle de 2012. Il échoue ensuite à prendre la tête de l'UMP lors de l'élection interne de 2012 face à Jean-François Copé. Un scrutin qui laissera la droite longtemps divisée. A l'occasion de la primaire de la droite, il s'est imposé à la faveur d'une fin de campagne canon. Outsider, mais loin des favoris Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Fillon s'est finalement imposé très clairement, lors d'un second tour face au maire de Bordeaux. Lancé dans la course très tôt, il affirme être un "candidat qui veut proposer un projet de rupture et de progrès". Son programme économique, libéral, préconise une maitrise stricte des dépenses publiques, veut atteindre 110 milliards d'économies en cinq ans, la suppression des 35 heures et de l'ISF ainsi que celle de la retraite à 65 ans. Sur les sujets sociétaux comme l'éducation, il propose notamment de "réécrire les programmes d'histoire avec l'idée de les concevoir comme un récit national" et souhaite "imposer" aux musulmans de France "les règles communes qu'ont acceptées les chrétiens et les juifs". Pas question cependant de durcir les règles de la laïcité.

Ruth Elkrief et ses invités se sont penchés sur les défections autour de François Fillon et les perspectives de retrait du candidat. - Avec: Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Echos. Hervé Gattegno, éditorialiste politique à BFMTV. Philippe Val, journaliste et écrivain, auteur de "Cachez cette identité que je ne saurais voir" (Éd. Grasset). Et Raphaël Stainville, rédacteur en chef du service politique de Valeurs Actuelles. - 19h Ruth Elkrief, du vendredi 3 mars 2017, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Affaire Fillon: François Hollande ne veut pas de manifestation anti-justice

L’édito de Christophe Barbier: Affaire Fillon: François Hollande ne veut pas de manifestation anti-justice

L'équipe de François Fillon organise, dimanche prochain, un rassemblement de soutien au candidat de la droite. Hier, François Hollande a estimé qu'il ne pouvait y avoir de manifestation qui remette en cause les institutions, la justice ou le travail de la police dans le cadre des enquêtes. Pour Christophe Barbier, cette mise en garde du chef de l'Etat ne tient pas debout. C'est une belle publicité pour le rassemblement. Il pousse les supporters de François Fillon à se rendre dans la rue. - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 3 mars 2017, sur BFMTV.

Benoît Hamon: "François Fillon tire la campagne vers le bas, ça n'est plus possible"

Benoît Hamon: "François Fillon tire la campagne vers le bas, ça n'est plus possible"

Benoît Hamon, invité de jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a estimé que François Fillon "tire toute cette campagne vers le bas". "En l'attirant vers le bas, qu'est-ce qui va émerger? La réponse FN, qui continue aujourd'hui à être bien présente dans les intentions de vote", a lancé le candidat du Parti socialiste, qui a ensuite critiqué le programme économique de Marine Le Pen. "Ce genre de programme pourrait non seulement être au second tour de l'élection présidentielle, mais pourrait l'emporter", s'est-il inquiété.

"J'ai pu faire des erreurs, mais qui n'en fait pas?", demande François Fillon

"J'ai pu faire des erreurs, mais qui n'en fait pas?", demande François Fillon

François Fillon tenait un meeting ce jeudi à Nîmes au lendemain de l'annonce du maintien de sa candidature malgré sa prochaine convocation devant la justice. "J'ai pu faire des erreurs, mais qui n'en fait pas?", a demandé le candidat de la droite. "On ne devient pas président sans avoir été attaqué, injurié, écorché par ses adversaires. De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, tous ont été des cibles mais ce qui ne tue pas rend plus fort", a-t-il ajouté.

François Fillon: "On a mis à l'épreuve ma vie. On a cherché le moindre faux-pas"

François Fillon: "On a mis à l'épreuve ma vie. On a cherché le moindre faux-pas"

François Fillon tenait un meeting, ce jeudi à Nîmes. Au lendemain de l'annonce du maintien de sa candidature malgré sa prochaine convocation devant la justice, le candidat de la droite est revenu sur cette affaire: "Ces dernières semaines, on a mis à l'épreuve ma vie. On cherche le moindre faux-pas. Je dis aux Français jugez-moi sur mon parcours. Je n'ai pas fait de grandes écoles. Je n'ai pas été banquier. J'ai donné 36 ans de vie publique à ma ville, à mon département, à ma région, à la France."

François Fillon: "Nous avons le devoir de limiter l'immigration à son strict minimum"

François Fillon: "Nous avons le devoir de limiter l'immigration à son strict minimum"

Au lendemain de l'annonce du maintien de sa candidature, François Fillon a tenu un meeting, ce jeudi, à Nîmes. Le candidat de la droite en a profité pour donner sa vision de l'immigration: "Notre nation a toujours tiré sa force de son unité au-delà de ses différences, au-delà de ses origines. Mais pour la solidité de notre pacte national, nous avons le devoir aujourd'hui de limiter l'immigration à son strict minimum".

François Fillon: "J'ai avec moi tous ces Français qui disent: 'Qu'on arrête de nous emmerder'"

François Fillon: "J'ai avec moi tous ces Français qui disent: 'Qu'on arrête de nous emmerder'"

François Fillon tient un meeting ce jeudi à Nîmes au lendemain de l'annonce du maintien de sa candidature. Le candidat de la droite a notamment évoqué son programme en ce qui concerne le travail: "J'ai avec moi tous ces Français qui disent: 'Qu'on nous laisse travailler, qu'on arrête de nous emmerder'. Ces artisans, ces entrepreneurs et ces agriculteurs qui sont découragés par tant de charges".

Fillon: "Fillon est seul, disent-ils à Paris. Fillon est avec le peuple de France à Nîmes"

Fillon: "Fillon est seul, disent-ils à Paris. Fillon est avec le peuple de France à Nîmes"

François Fillon tient un meeting, ce jeudi à Nîmes. Le candidat de la droite, qui doit faire face à de nombreux désistements dans son équipe de campagne, a débuté son discours avec ces mots: "Fillon, il est seul, disent-ils à Paris. Fillon est avec le peuple de France à Nîmes". Ce mercredi, l'ancien Premier ministre a annoncé le maintien de sa candidature malgré sa prochaine convocation devant les juges le 15 mars prochain.

François Fillon: "Je m'appuie sur les Français. Les Français se prononceront"

François Fillon: "Je m'appuie sur les Français. Les Français se prononceront"

François Fillon a réagi jeudi après-midi, depuis Nîmes où il doit tenir un meeting dans la soirée, aux multiples défections dans son propre camp. "Je m'appuie sur les Français. Les Français se prononceront", a lancé le candidat de la droite interrogé par la presse sur les trois parlementaires proches d'Alain Juppé, Benoist Apparu, Edouard Philippe et Christophe Béchu, qui ont annoncé un peu plus tôt dans un communiqué qu'ils se retiraient de la campagne.

L’édito de Christophe Barbier: François Fillon face aux défections

L’édito de Christophe Barbier: François Fillon face aux défections

Malgré la perspective d'une prochaine mise en examen, François Fillon maintient sa candidature. Sa décision de poursuivre la campagne a alimenté les défections autour de lui. Après le retrait de Bruno Le Maire et du parti centriste UDI de la campagne de François Fillon, le député LR Arnaud Robinet a également choisi de renoncer à soutenir le candidat. François Fillon parviendra-t-il à relancer sa campagne ? Est-il encore temps de changer de candidat ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 2 mars 2017, sur BFMTV.

François Fillon, la folle journée

François Fillon, la folle journée

La journée de ce mercredi a été très mouvementée pour François Fillon, qui devait se rendre dès 8 heures au Salon de l'agriculture. En cause, un nouveau rebondissement dans l'affaire d'emplois présumés fictifs au bénéfice de son épouse et de ses enfants ternit un peu plus sa campagne présidentielle. Depuis son QG de campagne, il a annoncé qu'il était convoqué le 15 mars pour être mis en examen, mais qu'il maintenait malgré tout sa candidature. Le candidat de la droite et du centre s'est finalement rendu à la porte de Versailles, un peu avant 15 heures, pour rencontrer les agriculteurs. Par ailleurs, la journée de François Fillon s'est terminée avec une autre mauvaise nouvelle: l'UDI a annoncé qu'elle suspendait sa participation à la campagne du candidat. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 1er mars 2017.

"C'est très très grave." La colère de Nadine Morano après l'intervention de François Fillon

"C'est très très grave." La colère de Nadine Morano après l'intervention de François Fillon

"C'est très très grave", a réagi ce mercredi Nadine Morano après la déclaration de François Fillon. L'eurodéputée a critiqué le traitement médiatique à l'égard du candidat de la droite pour la présidentielle, en ce qui concerne l'affaire de l'emploi présumé fictif de Penelope Fillon. "D'un coup, tout se déchaîne", a-t-elle souligné, avant de demander aux journalistes: "Vous ne trouvez pas ça étonnant?"

"Un assassinat politique", l’intégralité du discours de François Fillon

"Un assassinat politique", l’intégralité du discours de François Fillon

François Fillon a annoncé ce mercredi depuis son QG de campagne qu'il serait convoqué "le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen", dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs présumés de son épouse. "Je ne cèderai pas, je ne me retirerai pas", a-t-il néanmoins déclaré à propos de sa candidature à la présidentielle. "Depuis le début, je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres", a-t-il estimé, dénonçant un "assassinat politique". Le candidat de la droite a appelé ses partisans à la résistance.

Salon de l'agriculture: quand Bussereau apprend en direct l'annulation de la visite de Fillon

Salon de l'agriculture: quand Bussereau apprend en direct l'annulation de la visite de Fillon

L'ancien ministre de l'Agriculture et soutien de François Fillon Dominique Bussereau, qui devait accompagner le candidat de la droite et du centre lors du salon de l'agriculture, "ne connaît pas l'aléa" qui a poussé François Fillon a annulé sa visite. "C'est inédit, mais ce n'est pas l'événement de l'année, ce n'est pas le Titanic, ce n'est pas un accident, c'est certainement un problème politique", a-t-il estimé.

Elysée 2017: Les campagnes de François Fillon et Marine Le Pen sont-elles entachées ?

Elysée 2017: Les campagnes de François Fillon et Marine Le Pen sont-elles entachées ?

A deux mois de la présidentielle, la campagne de Marine Le Pen et François Fillon est rythmée par les affaires judiciaires. Tous les deux veulent maintenir leur candidature. Malgré la révélation de l'affaire Penelope Gate, le candidat de la droite et du centre poursuit sa campagne. La présidente du FN, quant à elle, a été convoquée par la police judiciaire sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants au Parlement européen. Elle n'a pas voulu être entendue jusqu’à l’issue des scrutins de la présidentielle et des législatives. Ces affaires ont-elles des impacts dans les sondages ? - Avec: Jean-Rémi Baudot, journaliste du service politique de BFMTV. - Elysée 2017, du dimanche 26 février 2017, sur BFMTV.