BFMTV

François Asselineau invite les gilets jaunes à demander la "destitution" d'Emmanuel Macron

François Asselineau.

François Asselineau. - JOEL SAGET / AFP

Vendredi, François Asselineau a invité les gilets jaunes à demander aux députés de lancer une procédure de "destitution" à l'encontre d'Emmanuel Macron.

Le président du parti pro-Frexit UPR, François Asselineau, a invité vendredi les gilets jaunes à "aller chercher Macron" en demandant aux députés de lancer une procédure en "destitution" du chef de l'Etat pour "manquements graves" à "ses devoirs".

Dans un communiqué, l'ex-candidat à la présidentielle, qui n'ira pas manifester samedi, demande "à chaque député de lancer la destitution de Macron, en application de l'article 68 de la Constitution", qui permet cette procédure " "en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat" ".

"Larbins sans cervelle"

Pour le président de l'UPR, "les manquements de Macron à ses devoirs sont foisonnants, évidents, graves et concordants, et (...) ils mettent désormais en jeu la paix civile en France, comme en témoignent le mouvement des "gilets jaunes" ainsi que le profond soutien qu'il reçoit dans la population", estime-t-il, citant "la paupérisation et la précarisation de pans entiers de la société française", ou "la poursuite d'une politique ultra-européiste".

Le champion du Frexit (sortie de la France dans l'Union européenne) invite les gilets jaunes à réclamer cette destitution "aux députés de la majorité, dont un nombre croissant en a assez d'être pris pour des larbins sans cervelle par un exécutif méprisant" et aux "députés dits d'opposition" qui "critiquent tous vertement Macron".

B.L. avec AFP