BFMTV

Fête de la musique à l'Elysée: "une insulte au coeur de la France", estime Philippe de Villiers

Philippe de Villiers et Emmanuel Macron au Puy-du-Fou le 19 avril 2016

Philippe de Villiers et Emmanuel Macron au Puy-du-Fou le 19 avril 2016 - LOIC VENANCE / AFP

Après avoir affiché une proximité sans faille avec le chef de l'Etat depuis de longs mois, le président du Mouvement pour la France a exprimé ce dimanche de vives critiques sur la fête de la musique organisée le 21 juin dernier par Emmanuel Macron à l'Elysée.

Après plusieurs élus de droite dont Eric Ciotti, Philippe de Villiers a à son tour exprimé son indignation ce dimanche au sujet de la fête de la musique organisée par le couple Macron à l'Elysée jeudi 21 juin. Le président du Mouvement pour la France, qui n'a cessé de clamer ces derniers mois sa proximité avec le chef de l'Etat, n'a visiblement pas apprécié la tournure de la soirée à laquelle ont participé plusieurs grands noms de la scène électro française, estimant même qu'il s'agissait d'une "insulte au coeur de la France". "On est loin du Puy du Fou", a-t-il écrit sur Twitter, un peu plus de deux ans après la visite d'Emmanuel Macron dans le parc d'attractions vendéen.

Une prise de position assez inattendue alors que les deux hommes se sont une nouvelle fois affichés côte-à-côte le 13 juin dernier lors d'une visite d'Emmanuel Macron en Vendée. Au cours de la journée, Philippe de Villiers s'était confié sur "l'amitié" qu'il affirmait avoir tissée avec le jeune président.

"On a noué une amitié qui est au-delà de nos différences, de tous les clivages. Ce n'est pas parce qu’on est amis qu’on est alignés (...) mais voilà, on s’entend bien", expliquait-il alors.

Une enquête réalisée par BFMTV sur l'ascension d'Emmanuel Macron jusqu'à l'Elysée, et diffusée le 29 avril dernier, témoignait également de la proximité entre les deux responsables politiques. Philippe de Villiers y racontait notamment les conseils qu'il avait prodigués au candidat d'En marche un avant la présidentielle au sujet des rapports à entretenir avec les journalistes. Mais si les deux hommes assurent partager un certain nombre de valeurs communes, il aura visiblement suffit d'une simple soirée festive pour attiser leurs divergences.

Mélanie Rostagnat