BFMTV

Alexis Corbière a été payé pour ses interventions médiatiques pendant la campagne présidentielle

Alexis Corbière à l'Assemblée nationale le 16 janvier 2018.

Alexis Corbière à l'Assemblée nationale le 16 janvier 2018. - Eric Feferberg - AFP

L'ancien porte-parole de campagne de Jean-Luc Mélenchon a touché 205 euros à chacune de ses interventions médiatiques pendant la campagne de 2017, révèle le quotidien Le Monde.

Payé pour chaque intervention, télé ou radio. Pendant la campagne présidentielle de 2017, l'ancien porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, a été rémunéré pour chacun de ses passages dans les médias, révèle Le Monde.

205 euros par passage médiatique

Le quotidien, qui a pu consulter les factures du compte de campagne du candidat de La France Insoumise à la dernière présidentielle, a ainsi remarqué que les factures de ces interventions médiatiques ont été réglées par l'Association de financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon (AFCP JLM2017), avant d'être remboursées par l'Etat en tant que frais de campagne.

Selon Le Monde, chaque passage médiatique d'Alexis Corbière, qu'il s'agisse de télévision ou de radio, a été payé au tarif de 205 euros par jour. Les factures précisent qu'il s'agit de rémunérer le temps consacré à la "préparation et la lecture d'argumentaires" pour les interviews, mais aussi à l'"enregistrement et au déplacement" dans les médias, ce qui nécessiterait à chaque fois "sept heures" de travail.

Statut d'autoentrepreneur 

Toujours d'après les informations du Monde, le député de Seine-Saint-Denis a touché cet argent non pas en étant un salarié de l'AFCP, mais grâce à son statut d'autoentrepreneur, lui permettant d'être rémunéré à la mission. L'Association de financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon a en effet utilisé l'autoentrepreneuriat, plutôt que le salariat, pour rémunérer les équipes de la campagne. 

Ainsi, Alexis Corbière a, selon Le Monde, facturé dix "journées médiatiques" mensuelles à l'AFCP JLM 2017, qui lui ont permis de toucher 2.050 euros par mois.

A.S.