BFMTV

Marine Le Pen : "A quand la repentance pour la Saint-Barthélémy ?"

La présidente du Front national Marine Le Pen

La présidente du Front national Marine Le Pen - -

Invitée de la matinale de Radio classique jeudi matin, la présidente du Front national a dénoncé la politique pénale spécifique prévue par le gouvernement sur l'île et a fustigé la reconnaissance du massacre du 17 octobre 1961.

Marine le Pen a dénoncé jeudi la proposition du gouvernement de doter la Corse d'une une "directive de politique pénale spécifique". "Un statut pénal spécifique pour la Corse à mon avis n'a pas de sens, a-t-elle affirmé sur Radio classique, jeudi matin. La Corse, c'est la France, donc si on estime qu'il est nécessaire de modifier le système en Corse, c'est qu'il faut le changer dans toute la France.

"A quand la repentance pour la Saint-Barthélémy ?"

Puis Marine Le Pen a fustigé la reconnaissance du massacre du 17 octobre 1961 mercredi par François Hollande. "C'est sa troisième repentance en quelques mois" a-t-elle ironisé, jugeant cette politique de main tendue à sens unique.

"A quand la repentance pour la Saint-Barthélémy ? Je veux qu'on arrête de salir la France et qu'il y ait une forme de réciprocité", a-t-elle ajouté, estimant que l'Algérie n'en faisait pas assez sur ce point.