BFMTV

Européennes: les candidats qui devraient être élus et ceux qui risquent de passer à côté

Un homme met un bulletin dans une urne (photo d'illustration)

Un homme met un bulletin dans une urne (photo d'illustration) - Sébastien Bozon - AFP

Qui seront les 74 élus français qui siégeront au Parlement européen pour les cinq prochaines années? En se basant sur les sondages des derniers mois, et en regardant les listes proposées par les partis, on peut déjà essayer de savoir qui sera élu... et qui ne le sera pas.

Au lendemain du vote des élections européennes, nous connaîtrons les 74 futurs députés français* au Parlement européen. Avec un scrutin par liste, sur un seul tour, il est possible d'évaluer déjà ceux qui sont certains d'être élus, et ceux qui ne le seront pas. Certains candidats sont, quant à eux, dans une situation plus incertaine, en fonction du résultat de leur liste. 

En France, pour devenir député européen, il faut avant tout que sa liste obtienne plus de 5%. Les 74 sièges réservés à l'Hexagone* sont ensuite répartis proportionnellement entre ces quelques "partis gagnants", en fonction d'une méthode de calcul appelée "méthode d'Hondt". 

En regardant les derniers sondages, on peut donc assurer, sans prendre de risque, que les têtes de liste des principaux partis siégeront bien à Strasbourg et à Bruxelles. Notre dernière enquête, avec l'institut Elabe, publiée le 21 mai, donnait le Rassemblement national (23,5%), légèrement devant La République en Marche (23%) et loin devant Les Républicains (12,5%), Europe-Ecologie Les Verts (8,5%) et La France insoumise (8%).

Dans cette configuration, Debout La France (4,5%) et le Parti Socialiste (4%) ne seraient pas en mesure d'envoyer des élus au Parlement européen car ils ne dépasseraient pas la barre fatidique des 5%.

34 listes et presque autant de scénarios envisageables

Cependant, si la liste soutenue par Nicolas Dupont-Aignan, le PS ou d'autres formations parvenaient à franchir la barre des 5%, ils pourraient bouleverser le scrutin.

Nous avons donc classé les candidats en 3 catégories différentes: 

  1. Élection "probable" (des candidats quasi-sûrs d'être élus sur la base des sondages des derniers mois)
  2. Élection "possible" (des candidats qui pourraient être élus mais dont la place est incertaine selon le score de leur liste et surtout des autres listes)
  3. Élection "improbable" (des candidats qui ne devraient normalement pas être élus, sauf en cas de score beaucoup plus important que prévu par les sondages)

* Si le Brexit avait eu lieu avant les élections européennes - comme c'était prévu initialement - la France aurait élu 79 députés au Parlement. La procédure ayant été repoussée, la France envoie pour l'instant seulement 74 personnes.

Louis Tanca