BFMTV

Macron va rencontrer Trump à New York ce lundi

Emmanuel Macron et Donald Trump lors de leur rencontre en marge de la 72e Assemblée générale de l'ONU, le 18 septembre 2017.

Emmanuel Macron et Donald Trump lors de leur rencontre en marge de la 72e Assemblée générale de l'ONU, le 18 septembre 2017. - Ludovic Marin - AFP

Le chef de l'Etat s'envole pour New York ce lundi, pour participer à la 73e Assemblée générale de l'ONU. Il doit notamment y rencontrer son homologue américain Donald Trump.

Agenda chargé pour Emmanuel Macron à l'ONU. Le président de la République s'envole ce lundi après-midi pour New York, où il doit participer pendant deux jours à la 73e Assemblée générale des Nations unies. Au menu de son déplacement, le fameux discours à la tribune, prévu mardi, mais aussi plusieurs rencontres bilatérales. 

Rencontre avec Donald Trump

Emmanuel Macron doit atterrir à New York en fin d'après-midi, soit vers 23h15 françaises. Dans la foulée de son arrivée sur place, le chef de l'Etat s'entretiendra pendant trois quarts d'heure avec Donald Trump, probablement aux alentours de 00h30, heure de Paris, comme il l'avait déjà fait en septembre 2017, avant la dernière Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Ensemble, les deux hommes devraient notamment aborder l'épineux dossier syrien, mais aussi évoquer la question de l'Iran, après le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien en mai et le rétablissement de lourdes sanctions à l'encontre de Téhéran. Les deux dirigeants parleront aussi du climat, ainsi que de questions transatlantiques et commerciales. 

Les deux hommes devraient se retrouver moins de deux mois plus tard à Paris, où Donald Trump se rendra le 11 novembre à l'occasion des commémorations du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale. 

Dîner avec le secrétaire général des Nations unies

Après cet entretien, Emmanuel Macron devrait rencontrer les co-facilitateurs du Pacte mondial pour l'environnement, initié par la France et lancé il y a un an.

Puis le président de la République participera à un dîner avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutteres.

Discours à la tribune de l'ONU

Ce n'est que mardi qu'Emmanuel Macron prendra la parole pour la deuxième année de suite à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies. Les représentants de chaque nation vont se succéder au micro de l'immense salle des séances plénières, enchaînant les discours dans toutes les langues de 9 heures à 21 heures. Les interventions sont en principe limitées à 15 minutes chacune, mais les débordements sont généralement inévitables.

Sauf retard accumulé, le président français devrait théoriquement s'exprimer aux alentours de 17 heures françaises, quelques instants après l'allocution de Donald Trump à la même tribune. 

Ce qui devrait pousser le chef de l'Etat à faire la promotion, dans son discours, d'un multilatéralisme fort, mais aussi à évoquer la question du climat et celle du nucléaire iranien, deux accords desquels les Américains se sont retirés sous l'impulsion de Donald Trump.

Entretien avec Hassan Rohani

Après son discours, Emmanuel Macron mènera une série d'entretiens bilatéraux, notamment avec le président iranien Hassan Rohani, auprès duquel il rappellera l'importance pour Téhéran de rester dans l'accord sur le nucléaire iranien, et avec lequel il évoquera une série de "sujets de préoccupation" dans la région (Yémen, Syrie, Liban).

Le président français s'entretiendra également avec le nouveau président colombien Ivan Duque, très critique à l'égard de l'accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC, et dont la France est l'un des pays co-garants. Il pourrait aussi rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, mercredi, avant son départ pour les Antilles. 

Participation au "One Planet Summit"

Enfin, la visite à New York d'Emmanuel Macron s'achèvera par sa participation, mercredi, au "One Planet Summit", un forum international consacré à l'écologie organisé par la France, l'ONU et la Banque mondiale, et dont le premier volet s'était tenu à Paris en décembre dernier. 

A cette occasion, Emmanuel Macron recevra le titre de "champion of the Earth" ("champion de la Terre") qu'il partagera avec le chef du gouvernement indien, Narendra Modi. Il sera aussi désigné "champion du climat", avec quatorze autres dirigeants.

A.S.