BFMTV

Macron annonce la tenue d'un sommet sur le climat le 12 décembre

Un sommet sur le climat aura lieu le 12 décembre prochain

Un sommet sur le climat aura lieu le 12 décembre prochain - Ludovic Marin / AFP

Lors de la conférence de presse qu'il a donnée, ce samedi, à Hambourg, à l'issue du G20, le président de la République a annoncé la tenue d'un sommet sur le climat le 12 décembre prochain, en France.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé samedi à Hambourg qu'il allait réunir le 12 décembre un nouveau sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique, deux ans après l'accord de Paris, à l'issue de la COP21.

"Le 12 décembre prochain, deux ans après l'entrée en vigueur de l'accord de Paris, je réunirai un nouveau sommet afin de prendre de nouvelles actions pour le climat, notamment sur le plan financier", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse de clôture du sommet du G20.

Une réunion qui aura lieu en France

Cette réunion, dont il n'a pas précisé la localisation, mais qui se tiendra en France, visera à "mobiliser les financements privés et publics" promis en décembre 2015 et à "identifier les projets" concrets qui devront être soutenus.

Évoquant le président américain Donald Trump, qui a annoncé le 1er juin sa décision de sortir de l'accord de Paris, Emmanuel Macron a affirmé qu'il souhaitait convaincre le président américain de revenir sur sa décision.

"Je ne désespère jamais de convaincre, je pense que c'est un devoir compte-tenu de la fonction qui est la mienne et un trait de caractère", a-t-il fait valoir.

"Pas d'accord de Paris à la carte", avertit Macron

Le "désaccord" sur le climat avec Washington "n'empêche en aucun cas la coopération sur de nombreux autres sujets en matière de lutte contre le terrorisme et d'intérêts stratégiques", a estimé Emmanuel Macron, alors que le président américain est attendu à Paris les 13 et 14 juillet à l'occasion de la fête nationale française. Il sera alors question, toujours selon le président de la République, de la crise syrienne et de la lutte contre le terrorisme.

"Il n'y a pas d'accord de Paris à la carte", a-t-il aussi réaffirmé, rappelant qu'il avait "été très clair" sur ce sujet "avec Donald Trump le soir même de sa déclaration" du 1er juin.

Arthur Blanquet avec AFP