BFMTV

"La France aime Simone Veil": le dernier hommage d'Emmanuel Macron 

Discours d'Emmanuel Macron pour l'entrée de Simone et Antoine Veil au Panthéon, le 1er juillet 2018

Discours d'Emmanuel Macron pour l'entrée de Simone et Antoine Veil au Panthéon, le 1er juillet 2018 - Capture BFMTV

Le président français a prononcé un discours à l'occasion de l'entrée au Panthéon de Simone Veil et de son mari Antoine.

Transportés en voiture du Mémorial de la Shoah jusque dans le Ve arrondissement de Paris, les cercueils de Simone et Antoine Veil ont ensuite remonté la rue Soufflot, escortés par la garde républicaine. A leur arrivée sur le parvis du Panthéon, Emmanuel Macron a pris la parole afin de rendre un dernier hommage à l'ancienne ministre de la Santé.

"La France aime Simone Veil. Elle l'aime dans ses combats toujours justes, toujours nécessaires, toujours animés par le souci des plus fragiles", a déclaré le président de la République, tout en saluant sa "force de caractère peu commune".

Simone Veil au Panthéon, "c'est que tous les Français souhaitaient", a-t-il assuré, rappelant que l'ancienne ministre et son époux reposeraient désormais dans le caveau VI, aux côtés de René Cassin, Jean Moulin, André Malraux et Jean Monnet. "Nous avons voulu qu'elle entre au Panthéon sans attendre que passent les générations pour que ses combats, sa dignité, son espérance restent une boussole dans les temps troublés que nous traversons", a expliqué le président.

"La famille des héros français"

"Il est beau aujourd'hui que cette femme rejoigne en ce lieu la confrérie d'honneur à laquelle par l'esprit, par les valeurs elle appartient de plein droit et dont elle eut toute sa vie les combats en partage", a poursuivi Emmanuel Macron avant de faire référence aux combats menés par Simone Veil pour la justice, les droits des femmes et l'Europe.

"Demain, elle rejoindra les quatre chevaliers français qui dorment dans ce caveau. Elle sera accueilli en égal dans cette famille que l'on appelle les héros français", a-t-il assuré, avant de rendre hommage à son époux Antoine.

"Vous avez cru en la République et la République a cru en vous. La grandeur de l'une a fait la grandeur de l'autre. (...) Votre oeuvre, cependant, n'est pas achevée. Elle entre ici dans l'histoire et dans la postérité. Puissent vos combats continuer à couler dans nos veines, à inspirer notre jeunesse et à unir le peuple de France. Puissions-nous sans cesse nous montrer dignes comme citoyens, comme peuple, des risques que vous avez pris et des chemins que vous avez tracés car c'est dans ces risques et sur ces chemins que la France est véritablement la France", a conclu Emmanuel Macron, sous les applaudissements de l'assistance.

Me.R.