BFMTV

La cote de popularité de Macron n'en finit plus de chuter

Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse le 14 décembre 2018 à Bruxelles.

Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse le 14 décembre 2018 à Bruxelles. - Ludovic Marin - AFP

La cote de popularité d'Emmanuel Macron connaît une nouvelle baisse en ce mois de décembre, malgré plusieurs annonces en faveur du pouvoir d'achat.

Pas d'esprit de Noël sur la cote de popularité d'Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat chute de deux points supplémentaires dans le coeur des Français, pour s'établir à 23% de satisfaits selon le dernier baromètre mensuel de l'Ifop pour le JDD. Le taux de mécontents passe lui de 73 à 76%.

Parmi les "mécontents", les "plutôt mécontents" sont moins nombreux qu'en novembre (31% contre 34%) mais en revanche les "très mécontents" représentent 45% des personnes interrogées contre 39% le mois dernier.

Ses dernières annonces pour enrayer la crise des gilets jaunes - hausse des salaires au niveau du Smic via la prime d'activité, prime exceptionnelle exonérée d'impôts et de charges dans certaines entreprises, suppression de la hausse de la CSG pour les retraites modestes - n'ont donc pas suffi à faire remonter son taux d'approbation, même si le dernier baromètre avait été plus sévère: -4 points en novembre.

Une chute de 27 points en un an

Sur l'ensemble de l'année 2018, le bilan n'est pas reluisant, souligne le JDD. La cote de popularité du chef de l'Etat a chuté de 27 points en un an. François Hollande, au bout de 20 mois d'exercice, avait pour sa part une cote de popularité encore un peu plus basse avec 22%, selon ce baromètre. Nicolas Sarkozy comptait au même moment de son mandat 44% de sondés "satisfaits". La cote d'Emmanuel Macron se situait à 62% après son élection en mai 2017.

La débâcle est moindre pour Edouard Philippe. Si le chef du gouvernement a perdu trois points en décembre et 10 en deux mois, le taux de Français satisfaits de son action est encore de 31%. En un an, sa cote de popularité a baissé de 18 points.

Ce sondage a été mené en ligne et par téléphone du 7 au 15 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 1943 personnes âgées de 18 ans et plus.

Liv Audigane avec AFP