BFMTV

Irak: François Hollande estime que la bataille de Mossoul pourrait prendre fin "avant l'été"

François Hollande, à son arrivée en Irak, le 2 janvier 2017.

François Hollande, à son arrivée en Irak, le 2 janvier 2017. - Christophe Ena - AFP

François Hollande, en déplacement ce lundi à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a affirmé que la bataille de Mossoul pourrait s'achever "avant l'été".

François Hollande était ce lundi en déplacement à Erbil, dans le nord de l'Irak, pour affirmer le soutien de la France dans la lutte contre Daesh, dans le cadre de l'opération Chanmal. Le chef de l'Etat en a profité pour déclarer que la bataille de Mossoul, aux mains des jihadistes depuis juin 2014, pourrait prendre fin "avant l'été".

"Il nous a été confirmé que nous pourrions atteindre cet objectif, autant qu'il sera possible, au printemps, en tout cas avant l'été", a avancé le président de la République au sujet de l'offensive initiée en octobre dernier par les forces irakiennes pour reprendre la ville de Mossoul à Daesh. Le Premier ministre irakien avait lui jugé que trois mois de conflit étaient encore nécessaires pour vaincre Daesh.

François Hollande a également affirmé que la lutte en Irak est cruciale pour "prévenir des actes terroristes" en France. Il a souhaité que les étrangers partis grossir les anges de Daesh "puissent être mis hors d'état de nuire", soulignant que ces combattants doivent être appréhendés à leur retour en France.

Après Mossoul, Raqqa

Le président de la République a affirmé qu'une fois la libération de Mossoul, qui est le dernier bastion de Daesh en Irak, actée, "le prochain objectif" sera de reprendre Raqqa, au nord de la Syrie. "Ce sera long mais ce sera victorieux", s'est avancé François Hollande. Une alliance de forces arabo-kurdes s'est déjà rapprochée de la ville.

En novembre dernier, 30.000 combattants kurdes, soutenus par les Etats-Unis, ont lancé une offensive baptisée "Colère de l'Euphrate" pour libérer la ville syrienne.

F. H. avec AFP