BFMTV

Comment sortir du grand débat? Pour Macron, "il faut aller au bout du processus" 

Comment sortir du grand débat et de la crise des gilets jaunes? "Les prochains jours ne doivent pas donner lieu à des décisions hâtives. Il faut aller au bout de ce processus", a répondu Emmanuel Macron au micro de BFMTV.

On croyait l'idée enterrée, et pourtant. La piste d'un référendum couplé aux élections européennes est à nouveau d'actualité. Selon Le Figaro, le gouvernement envisagerait d'organiser un référendum d'initiative populaire le jour des élections européennes, le 26 mai prochain, pour sortir du grand débat national et de la crise des gilets jaunes.

Ce jeudi matin, le quotidien indiquait que cette idée avait été évoquée mercredi soir, lors d'un dîner à l'Élysée entre le président, plusieurs ministres et membres de la majorité. 

"Le référendum au moment des européennes est encore sur la table et reste une option", a confié l'un des convives du dîner au journal, précisant que cela serait "arbitré fin mars" et qu'Emmanuel Macron voulait "se laisser le choix".

"Tout ça va continuer"

Interrogé par BFMTV sur l'hypothèse de ce fameux référendum, ce jeudi soir, le chef de l'État n'a pas balayé l'idée d'un revers de main: "Nous sommes dans le débat, et donc les débats ce sont les 10.000 réunions que nos concitoyens mènent partout dans le pays, les questionnaires qui remontent, donc il y a une vitalité, il y avait besoin de ce moment démocratique d'échange, c'est pourquoi tout ça va continuer", a-t-il répondu.

"Maintenant, les prochains jours, comme les prochaines semaines, ne doivent absolument pas donner lieu à des décisions hâtives. Il faut aller au bout de ce processus", a poursuivi Emmanuel Macron, laissant effectivement la porte ouverte.
Agathe Lambret avec Jeanne Bulant