BFMTV

Ce qui attend François Hollande aux Etats-Unis

François Hollande et Barack Obama devraient aborder les sujets brûlants comme l'Iran, la Syrie ou l'Ukraine.

François Hollande et Barack Obama devraient aborder les sujets brûlants comme l'Iran, la Syrie ou l'Ukraine. - -

Le président français effectue une visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis, à partir de ce lundi 10 février. Entre les cérémonies officielles, l'évocation de sujets parfois sensibles et une visite de la Silicon Valley, le programme s'annonce chargé.

Cérémonies, enjeux internationaux, Silicon Valley: la visite d’Etat de François Hollande aux Etats-Unis – la première pour un président français depuis 1996- s’annonce bien remplie. 

Seul bémol: contrairement à tous ses prédécesseurs sous la Ve République, le chef de l’Etat ne s'exprimera pas devant le Congrès. De source française, on invoque une "incompatibilité d'agenda". Mais pour le reste, la Maison Blanche se prépare à mettre les petits plats dans les grands.

Vol à bord d'Air Force One

Peu après son arrivée à Washington, lundi, François Hollande s'envolera en compagnie de Barack Obama à bord d'Air Force One. Les deux hommes rejoindront le domaine de Monticello (Virginie, est), la demeure de Thomas Jefferson, troisième président des Etats-Unis (1801-1809) mais aussi "ministre plénipotentiaire" à Paris à l'aube de la Révolution.

Les dossiers brûlants au menu

Mardi, François Hollande sera accueilli par 21 coups de canon à la Maison Blanche avant de s'entretenir avec Barack Obama dans le Bureau Ovale des dossiers brûlants. La Syrie, l’Iran ou l'Ukraine seront au programme, ainsi que des questions économiques.

Si Barack Obama apprécie François Hollande -ce qui semblait moins être le cas de Nicolas Sarkozy- les deux chefs d’Etat devraient tout de même aborder quelques sujets sensibles.

L'écoute de chefs d'Etats alliés par les grandes oreilles de la puissante NSA, l'une des 17 agences du renseignement américain, devrait en faire partie.

Le dîner d'Etat aura bien lieu

Autre première symbolique: le président français décorera de la Légion d'honneur l'un des soldats inconnus inhumés au cimetière national d'Arlington, près de Washington.

La journée s'achèvera avec un dîner d'Etat offert par Barack Obama. Si l’annonce de la séparation d’avec Valérie Trierweiler avait fait plané le doute quant à sa tenue, celui-ci se déroulera "comme prévu", a indiqué la Maison Blanche.

Rencontre avec les rois de l'Internet

Mercredi, François Hollande conclura sa visite par un crochet à San Francisco (Californie, ouest) pour promouvoir les start-up françaises et y retrouver les tycoons de l'internet: Eric Schmidt (Google), Sheryl Sandberg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter) ou Mitchell Baker (Mozilla Foundation).

Il pourrait en profiter pour toucher deux mots de l’optimisation fiscale pratiquée par les géants américains de l’internet sur le sol français.

Mais lui-même et les ministres qui l'accompagneront doivent s'attendre à un "choc" culturel dans la Silicon Valley. Car vu des Etats-Unis, les freins gouvernementaux au développement en France de Dailymotion, Netflix et Uber témoignent de réflexes protectionnistes incompatibles avec un esprit d'innovation. La récente visite surprise de François Hollande dans les locaux de Vente-privée pourrait lui avoir donner quelques idées de réponse.

Y. D avec AFP et vidéo Mathieu Coache